Selon Philippe Couillard, il faut bien cibler l'ambition et placer la cible au bon endroit pour être assuré d'y parvenir .

Climat: Couillard doute des nouvelles cibles du Canada

Philippe Couillard émet des doutes sur les nouvelles cibles du Canada à la Conférence sur les changements climatiques à Paris.
La ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, a indiqué que le réchauffement climatique devait être limité à 1,5°C et non à 2°C, la cible sur laquelle les pays tentent de s'entendre actuellement dans les négociations.
En point de presse, lundi, après un entretien avec le président François Hollande à l'Élysée, le premier ministre Couillard a semblé sceptique.
Il exige que le nouvel objectif fédéral soit «bien documenté», en rappelant qu'actuellement les calculs donneraient davantage un résultat de 2°C et quelques dixièmes.
«Il faut placer la cible au bon endroit pour être certain, ou relativement certain d'y parvenir. Il faut placer la cible au bon endroit pour être assuré d'y parvenir.»
Le chef du gouvernement du Québec a rappelé que 2°C était ce qui était recommandé comme une nécessité. Il a aussi fait valoir que la cible devait être praticable pour tous les pays.
Cependant, M. Couillard estime que la cible ne sera pas un enjeu qui va faire ou défaire cette conférence jugée cruciale par beaucoup d'observateurs.