L'ex-leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois voit une contradiction entre les convictions qu'affichaient ses ex-collègues et leur nouvelle affinité avec le PQ, parti qui a voté une hausse des droits de scolarité.

Campagne Coule pas chez nous: l'appel de Nadeau-Dubois entendu

L'appel lancé par Gabriel Nadeau-Dubois, dimanche soir, sur le plateau de Tout le monde en parle, afin de lever des fonds pour les organismes s'opposant au projet Énergie Est de TransCanada connaît une réponse monstre.
Preuve que le projet de TransCanada est loin de faire l'unanimité au Québec, plus de 250 000 $ avaient été amassés sur le site doublonslamise.com à peine plus de 24 heures après l'invitation lancée à tous les Québécois par Nadeau-Dubois à doubler son don de 25 000 $ à la campagne Coule pas chez nous.
«Il y a des intérêts qui veulent nous imposer le projet de l'oléoduc Énergie Est de TransCanada [...] au mépris des gens qui vivent sur le territoire du Québec et des Premières Nations», a expliqué dimanche soir le jeune récipiendaire du Prix littéraire du gouverneur général 2014 pour son livre Tenir tête au sujet de sa décision de verser sa bourse de 25 000 $ à Coule pas chez nous. «J'ai envie d'être solidaire avec ces gens-là, j'ai envie de les encourager. Ils nous défendent en ce moment.»
Invitation aux politiciens
Hier, Gabriel Nadeau-Dubois est passé par Twitter pour inviter les politiciens à se joindre à l'effort de financement et de contestation. Questionné à savoir s'il aurait son mot à dire dans la façon dont l'argent amassé sera utilisé, le jeune militant de 24 ans a dit faire confiance aux différents groupes citoyens militants regroupés dans la campagne Coule pas chez nous. Ces groupes, dont fait partie Stop oléoduc Portneuf-Saint-Augustin, se sépareront le montant des dons.