Beauport: une algue aurait changé le goût et l'odeur de l'eau potable

Des résidents de Beauport se plaignent depuis deux semaines que leur eau a une saveur et une odeur suspectes. La formation d'une algue dans la rivière Montmorency serait à l'origine de la situation.
Annie-Pierre Bélanger est l'une des 18 personnes qui a fait une plainte à la Ville de Québec. Au téléphone, celle qui est domiciliée sur la rue du Collège décrit l'odeur comme celle d'un marécage. Et que penser du goût? Suffisamment désagréable pour acheter de l'eau embouteillée, confirme-t-elle.
Pour cette citoyenne, le problème est double. En plus de subir l'odeur et la saveur, elle manifeste son mécontentement contre l'absence d'information de la part des autorités municipales. Vérification faite auprès de la Ville, il y a bien eu des tentatives de rétablir la situation.
En fait, explique le porte-parole David O'Brien, le bas niveau de la rivière Montmorency, qui alimente cette partie de la ville en eau, jumelé à la chaleur, a provoqué la formation d'un type d'algue qui est, heureusement, inoffensif pour la santé.
«Elle n'est pas nocive mais elle peut modifier l'odeur et le goût de l'eau. Certaines personnes sont plus sensibles que d'autres à cette modification», explique-t-il.
Depuis que la Ville a pris connaissance du problème, les responsables de la qualité de l'eau ont tenté de neutraliser l'effet de l'algue en augmentant «l'ozonation» du précieux liquide, un système de désinfection qui permet, en principe, d'éliminer odeur et saveur désagréables. Il semble que la recette n'ait pas fonctionné jusqu'à lundi.
Il faudra donc peut-être s'en remettre à Dame Nature. «On pense que le problème devrait se régler avec la pluie qui tombe actuellement et les températures plus douces des derniers jours», conclut M. O'Brien.