Les images dévoilées lundi montrent deux espaces plage, un orienté vers l'est (photo), comme actuellement, et l'autre pour le kite-surf, qui donne sur l'autoroute Dufferin-Montmorency.

Baie de Beauport: premières images de la prochaine plage

Beaucoup de sable, une piscine translucide, un terrain de volleyball, des quais pour les bateaux de plaisance, un autre pour les pêcheurs amateurs. Le Port de Québec a dévoilé lundi les premières esquisses de la plage de la baie de Beauport, qu'il veut remodeler complètement s'il agrandit vers l'est.
<p>Les images divulguées lundi montrent deux espaces plage, un orienté vers l'est, et l'autre pour le<i> kite-surf</i>, qui donne sur l'autoroute Dufferin-Montmorency (photo). Entre les deux, un quai en bois juxtaposé à une barrière de roches, destiné aux pêcheurs. </p>
Mario Girard, président-directeur général de l'Administration portuaire de Québec (APQ), a profité de la présentation de la «liste d'épicerie» du maire Régis Labeaume en vue des élections fédérales pour détailler son projet d'agrandissement. 
Désigné sous le vocable «Beauport 2020», celui-ci prévoit la prolongation de la ligne de quai actuelle sur 610 mètres, ce qui équivaut à la création de 18,5 hectares de nouveaux terrains. La plage existante doit être complètement réaménagée. M. Girard aime à dire qu'elle sera «agrandie». 
Les planches divulguées lundi montrent en fait deux espaces plage, un orienté vers l'est, comme actuellement, et l'autre pour le kite-surf, qui donne sur l'autoroute Dufferin-Montmorency. Entre les deux, un quai en bois juxtaposé à une barrière de roches, le tout destiné aux pêcheurs.
Grande piscine
Sur la plage principale, le Port a prévu construire une grande piscine hors terre (8 mètres de large par 41 mètres de long) avec parois transparentes, qui permettrait de voir le sable et les pieds sous l'eau. Les baigneurs accéderaient à ce «bain public» à partir d'une terrasse en bois. 
Il y aurait à proximité un terrain de volleyball de plage et, un peu plus loin, un enclos à bateaux et des quais pour les embarcations à voile et éventuellement pour un bateau-taxi pour les croisières fluviales. Ce qui est présenté comme une digue de retenue, à l'extrémité sud, est en fait la frontière des nouveaux quais de transbordement pour les navires commerciaux. 
Trois bâtiments sont dessinés sur les plans du prochain parc de la baie de Beauport, un bâtiment d'accueil avec casse-croûte, un pour les véliplanchistes et un pour l'école de voile.
Le Port calcule un investissement de 190 millions $, dont 62 millions $ demandés au fédéral, pour la phase 1 du projet Beauport 2020 qui, comme son nom l'indique, pourrait être réalisé d'ici cinq ans.
«C'est au terme de la consultation publique que le projet sera définitif», a précisé lundi Marie-Andrée Blanchet, porte-parole du Port.