Les dirigeants de ZIP Québec et Chaudière-Appalaches militent pour le retour de la baignade dans le fleuve Saint-Laurent, notamment à la plage de la baie de Beauport.

Aucun danger pour Québec avec le rejet d'eaux usées dans le fleuve à Montréal

Le déversement de huit milliards de litres d'eaux usées dans le fleuve par Montréal n'aura aucun impact sur Québec, ont assuré les experts de la Ville lundi.
«On ne s'attend à aucune modification à la qualité de l'eau à Québec», a dit le directeur de la Division de la qualité de l'eau à la Ville de Québec, François Proulx, lors d'un point de presse avec le maire de Québec, Régis Labeaume, et le directeur adjoint au développement durable de la Ville, Gilles Dufour, en marge du conseil municipal, lundi.
M. Proulx a expliqué que les matières en suspension dans ce colossal volume d'eaux usées déversées seront «en grande partie totalement décantées» à la hauteur du lac Saint-Pierre, en Mauricie. Québec sera tout de même vigilante, a indiqué Gilles Dufour.
Plus de tests
«On va augmenter la fréquence des tests sur l'eau brute», et ce, même si les autorités municipales ne prévoient aucun changement, a-t-il martelé.
Mais si jamais la présence de contaminants était observée, la Ville donnera un traitement-choc à l'ozone «très violent» qui «permet de tuer tous les micro-organismes», a dit M. Proulx.