Arthur, la première tempête officielle de la saison, a suscité une alerte d'ouragan pour la majeure partie de la côte de la Caroline du Nord.

Arthur doit toucher terre en Nouvelle-Écosse samedi matin

Les prévisionnistes affirment qu'Arthur touchera terre probablement dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, samedi matin, sous la forme d'une tempête maintenant une puissance près de celle d'un ouragan.
Le Centre canadien de prévision des ouragans faisait état vendredi après-midi d'avertissements de tempête tropicale pour la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard et le sud et l'est du Nouveau-Brunswick. Christ Fogarty, directeur à l'agence établie à Halifax, a prévenu que la tempête aurait « certains impacts » dans la région.
Arthur, première tempête officielle de la saison des ouragans, a déjà résulté en l'annulation de célébrations de la fête nationale le long de la Côte Est des États-Unis et en la fuite de résidants de l'archipel d'Outer Banks.
M. Fogarty a indiqué vendredi qu'Arthur frappera le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse et parcourra la province vers le golfe du Saint-Laurent au sud avant samedi soir. Des avertissements de forts vents ont été émis pour des secteurs du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, où les prévisionnistes s'attendent à des vents jusqu'à 90 kilomètres/heure.
M. Fogarty estime que les plus importantes précipitations seront enregistrées au Nouveau-Brunswick, avec jusqu'à 150 millimètres attendus dans certains secteurs sur une période de douze heures, et des averses intenses pouvant difficilement être contenues par les collecteurs d'eaux pluviales.
Il a évoqué des possibilités d'ondes et de vagues de tempête le long de la plupart des côtes de la Nouvelle-Écosse, de l'est du Nouveau-Brunswick et autour de l'Île-du-Prince-Édouard.
« Il pourrait y avoir certaines inondations dans des zones côtières et des érosions des plages », a dit M. Fogarty.
Provoquant moins de dommages que ce que les autorités avaient craint, l'ouragan Arthur a coupé l'électricité pour des dizaines de milliers de personnes en Caroline du Nord. Le temps était déjà plus clément vendredi après-midi dans le secteur.
Arthur a frappé la Caroline du Nord en tant qu'ouragan de catégorie 2 avec des vents de 160 kilomètres/heure tard jeudi, prenant environ cinq heures pour traverser la partie la plus à l'est de l'État.
Au plus fort de la tempête, plus de 40 000 personnes étaient dans le noir.
Vendredi, à 11 h, Arthur s'était affaibli en un ouragan de catégorie 1 avec des vents maximums soutenus d'environ 145 kilomètres/heure, et il devait encore perdre en puissance, indiquait le Centre national des ouragans, à Miami.
Les célébrations du 4 juillet ont été chamboulées, vendredi, par le passage de l'ouragan Arthur le long de la côte Est des États-Unis.
L'ouragan de catégorie 2 a frappé l'archipel Outer Banks, en Caroline du Nord, pendant la nuit de jeudi à vendredi. Plusieurs des 57 000 résidants permanents d'Outer Banks avaient entrepris de quitter les lieux mercredi soir, puisque les îles et les routes qui les relient au continent sont très vulnérables au mauvais temps.
Arthur avait bifurqué vers l'ouest, jeudi en fin de journée, pour se rapprocher des côtes.
À Boston, le traditionnel concert en plein air de l'orchestre symphonique « Boston Pops » et le spectacle pyrotechnique qui l'accompagne ont eu lieu jeudi plutôt que vendredi, par mesure de précaution. Les feux d'artifice qui devaient illuminer le ciel du New Jersey et du Maine ont aussi été reportés de quelques jours.