Arthur s'est abattue samedi à Escuminac au Nouveau-Bruswick, laissant des milliers de foyers encore sans électricité, dimanche.

Arthur: des milliers de clients toujours privés d'électricité dans l'est du pays

Pendant que Terre-Neuve se préparait, dimanche, au passage de la tempête Arthur, des dizaines de milliers de résidents de l'est du pays étaient toujours privés d'électricité après les forts vents de la veille.
Dimanche, en soirée, plus de 106 000 clients du Nouveau-Brunswick étaient toujours victimes de quelque 2300 pannes d'électricité. Ils étaient plus de 65 000 dans la même situation en Nouvelle-Écosse, environ 500 à l'Île-du-Prince-Édouard et plus de 5600 en Gaspésie.
Pour cette dernière, Hydo-Québec n'était toujours pas en mesure d'indiquer quand le service serait entièrement rétabli.
Selon Réjean Savard, porte-parole d'Hydro-Québec, 38 équipes étaient à pied d'oeuvre, principalement dans les secteurs de Bonaventure et de Caplan. En soirée, le nombre de pannes isolées sur le réseau de distribution s'élevait à 146, un chiffre qui a grimpé tout au long de la journée.
Le porte-parole a ajouté que l'étendue du territoire affecté rendait toutes prévisions quant au retour à la normale impossible. «Les pannes se règlent ici et là, mais on en compte encore des nouvelles», a-t-il indiqué en matinée et à nouveau en soirée. «Mais l'épisode de forts vents est passé, nos gens peuvent travailler sans problème. Ça va bien, on est sur la bonne voie.»
Samedi, au plus fort de la crise, plus de 20 000 Gaspésiens ont été plongés dans le noir. Des arbres déracinés et des branches cassées en ont été les principales causes.
Selon les données d'Environnement Canada, Sainte-Anne-des-Monts, Restigouche, Gaspé et New Carlisle-Chandler ont été frappées par des vents frôlant les 100 km/h en plus de recevoir entre 50 mm et 80 mm de pluie.
La région de Carleton-sur-Mer dans la baie des Chaleurs a connu le plus de dégâts alors que plusieurs arbres ont été déracinés, des maisons ont été abîmées et des voiliers ancrés dans la marina ont été renversés.
À Sainte-Anne-des-Monts, une vingtaine de résidences ont été inondées alors que la rivière Sainte-Anne est sortie de son lit. Dans le même secteur, les routes 132 et 198 ont été partiellement ou totalement fermées par endroit.
Dans les Maritimes, Environnement Canada a enregistré des bourrasques atteignant 138 km/h, samedi, en Nouvelle-Écosse, et plus de 140 mm de pluie se sont abattus au sud-ouest du Nouveau-Brunswick.