«Ce qui s'est produit n'est pas vraiment un glissement de terrain, mais plutôt de l'érosion à cause de l'eau qui s'écoulait du lac artificiel», a expliqué le maire Frédéric Dancause.

Affaissement à Château-Richer: rien à craindre, selon le maire

Le maire de Château-Richer, Frédéric Dancause, assure que les résidences de la montée des Hirondelles ne sont pas en danger malgré l'affaissement survenu lundi soir près du lac artificiel de l'Amitié.
«Ce qui s'est produit n'est pas vraiment un glissement de terrain, mais plutôt de l'érosion à cause de l'eau qui s'écoulait du lac artificiel. La façon de gérer le trop-plein du lac remontait aux années 60 et 70. Dans la mesure où on corrige la situation, il n'y a plus de risque que ça se reproduise», a expliqué le maire Dancause au Soleil.
Une section de 30 sur 40 pieds s'était affaissée d'une profondeur de 20 pieds lundi près du lac, où des travaux d'excavation étaient réalisés.
«Nous avons eu une rencontre ce matin [mardi] avec les gens du ministère de la Sécurité civile et une offre a été faite au propriétaire du lac, soit la Société d'initiative des Domaines Champêtres [SIDC]», explique M. Dancause, soulignant que la SIDC avait commencé des travaux de correction mardi matin.
Les travaux, qui devraient être terminés cette semaine, consisteront à réaliser l'enrochement de la paroi et du tuyau d'évacuation de l'eau et à vider le lac de façon à éviter qu'il y ait davantage d'érosion.