Une lutte sans merci s'amorce à Trois-Rivières pour éliminer ou contrôler au maximum la fameuse herbe à poux.

À la chasse à l'herbe à poux

L'Association pulmonaire du Québec et le ministère de la Santé du Québec viennent de lancer leur 11e campagne annuelle d'arrachage de l'herbe à poux.
L'herbe à poux est un des principaux responsables des allergies lors de la période estivale, et selon l'Association pulmonaire, elle coûte en santé plus de 157 millions $ chaque année.
Depuis 2007, la campagne se déroule en collaboration avec les municipalités.
Cette année, une cinquantaine d'entre elles y participent, dont Montréal, Québec, Granby, Joliette, Rivière-du-Loup, Saint-Jean-sur-Richelieu, Sorel-Tracy et Victoriaville.
Plus de 13 % de la population québécoise souffre d'allergies estivales.