Environnement Canada n'a mesuré que 33 centimètres d'accumulation à l'aéroport de Gaspé, mais les résidents de la ville jugent qu'ils en ont eu davantage au bout de leur pelle.

120 cm de neige dans les Chic-Chocs!

Les monts Chic-Chocs, en Gaspésie, ont reçu 120 centimètres de neige entre jeudi et vendredi. Des routes ont été fermées puisque Transports Québec n'arrivait plus à les déneiger. Les amateurs de plein air, eux, ont été comblés.
Au Gîte du Mont-Albert, dans le parc de la Gaspésie, les clients réagissent avec joie, rapporte la réceptionniste Nathalie Rheault.
La route 198, entre Murdochville et L'Anse-Pleureuse du côté nord de la Gaspésie, est restée fermée plus de 24 heures, de 14h jeudi jusqu'à 16h vendredi. «Ça a été long parce qu'au début, les camions de déneigement ne pouvaient pas y aller. On a dû ouvrir la route avec une souffleuse», rapporte la porte-parole de Transports Québec, Miryam Leclerc.
La route 299, qui traverse la péninsule entre Sainte-Anne-des-Monts et New Richmond, a aussi été fermée de 22h jeudi à 13h vendredi parce que la machinerie de Transports Québec n'arrivait pas à suivre le rythme de la tempête.
Au Gîte du Mont-Albert, dans le parc de la Gaspésie, les clients réagissent avec joie, rapporte la réceptionniste Nathalie Rheault. «On a de la belle neige poudreuse. Ils sont très heureux, comme des poissons dans l'eau. Ils avaient de la neige jusqu'aux aisselles et ont dû se frayer un chemin dans les sentiers.»
La seule station d'Environnement Canada dans le secteur, située à l'aéroport de Gaspé, a mesuré 33 centimètres de neige. Le météorologue Simon Legault convient qu'il en est sans doute tombé davantage, même à Gaspé. «La direction du vent a favorisé l'accumulation de neige du côté nord», dit-il.
La plupart des écoles de la commission scolaire des Chic-Chocs ont été fermées jeudi et certaines l'étaient encore vendredi, notamment à Murdochville. La ville, nichée à 600 mètres d'altitude au coeur de la péninsule, a eu du mal à se défaire de sa neige vendredi matin.
Mauvais pour la motoneige
Guillaume Molaison, du Chic-Chac à Murdochville, évaluait l'accumulation entre 100 et 150 centimètres. Ses clients skieurs sont sortis dans la neige neuve. Aller jouer dans la neige, «c'est ça, notre business!», lance-t-il. «Tout le monde a du fun, mais ce matin [vendredi], c'était comme un peu trop», convient-il. Ses catskis, des véhicules à chenillettes, réussissaient à circuler, mais «ce n'était pas une bonne journée pour la motoneige», dit-il.
Avalanche Québec qualifiait le risque d'avalanche d'«élevé» vendredi au-dessus de la limite forestière dans les Chic-Chocs. L'organisme déconseillait aux planchistes et aux skieurs les déplacements en terrain avalancheux.