Le Soleil
Justin Trudeau tient le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, emmailloté dans un porte-bébé de bois.
Justin Trudeau tient le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, emmailloté dans un porte-bébé de bois.

Enquête sur les femmes autochtones: «génocide», le mot honni

Catherine Lévesque
La Presse canadienne
GATINEAU — Le gouvernement Trudeau accepte les nombreuses recommandations des commissaires de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA) et promet d’agir, mais refuse de prononcer le mot «génocide» tel qu’indiqué à plusieurs reprises dans le rapport final rendu public lundi matin.