La Société des traversiers du Québec a annoncé mercredi que l'horaire de haute saison, qui devait entrer en vigueur lundi prochain, est reporté, car les glaces rendent les conditions de navigation difficiles.

Encore l'hiver sur les routes et le fleuve!

Québécois en manque de chaleur et donc enclins à la mauvaise humeur, vous ne serez pas surpris d'apprendre que les preuves d'un printemps tardif se multiplient.  Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a fixé le début de la période de dégel, et donc de restrictions de charge pour les camionneurs, au lundi 31 mars pour la région de Québec et au 7 avril pour les secteurs plus au nord.
C'est 20 jours plus tard que l'an dernier et «la date la plus tardive de l'histoire», indique Guillaume Paradis, porte-parole régional du MTQ. Au plus tôt, en 1981, le signal avait été donné le 25 février. 
Cette période de dégel, où les charges doivent être réduites de 12 à 20 % pour épargner les routes, s'étire habituellement sur une période de deux mois, ce qui nous mènerait à la fin du mois de mai. Plusieurs chantiers estivaux sont alors entamés. 
La Société des traversiers du Québec a également annoncé mercredi que l'horaire de haute saison, qui devait entrer en vigueur lundi prochain, est reporté, car les glaces rendent les conditions de navigation difficiles. 
Maryse Brodeur, directrice des communications, qualifie ce retard d'«inhabituel». «Les conditions de navigation sont vraiment hivernales», insiste-t-elle. Quand les eaux seront revenues à la normale, les traversées reviendront toutes les 20 minutes aux heures de pointe, du lundi au vendredi.