La tempête qui dure depuis trois jours en Gaspésie a laissé plusieurs centimètres de neige derrière elle.

Une tempête de trois jours en Gaspésie

MATANE – Les Gaspésiens se souviendront longtemps de leur première tempête de la saison, alors que celle-ci a soufflé pendant trois jours et qu'elle a laissé derrière elle plusieurs centimètres de neige.

Mercredi, jeudi et vendredi, la plupart des écoles situées en Matanie et en Haute-Gaspésie sont demeurées fermées. Plusieurs traversées ont été annulées entre Matane-Baie-Comeau-Godbout. Certains tronçons de routes ont dû être fermés. Vendredi après-midi, les conditions routières s'étaient améliorées et la visibilité était bonne sur tout le réseau routier du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Plusieurs traversées du navire F.-A.-Gauthier, qui assure la liaison fluviale Matane-Baie-Comeau-Godbout, ont été annulées au cours des trois derniers jours. L'horaire des arrivées et des départs des autocars d'Orléans Express a également été perturbé.

Camion-citerne de propane renversé

À Saint-Fabien, à l'ouest de Rimouski, un camion-citerne de propane s'est renversé à 4h45 vendredi matin. Comme il y avait beaucoup de poudrerie et que la visibilité était nulle sur la route 132, le conducteur du poids lourd aurait voulu éviter une voiture qui roulait en sens inverse en plein milieu de la voie. En voulant se ranger sur le côté, le camion a fait une sortie de route pour verser dans le fossé. Personne n'a été blessé.

Comme le camion transportait 52 000 litres de propane, la municipalité a déclenché son plan de mesures d'urgence. Grâce à l'intervention rapide des premiers répondants, la zone a été sécurisée très tôt. Le maire, Jacques Carrier, a été avisé vers 5h15 et, à son arrivée sur les lieux, une unité d'urgence était déjà mise en place et la Sécurité civile, la Sûreté du Québec, la Croix-Rouge ainsi que les ministères des Transports et de l'Environnement coordonnaient ses actions. 

Selon M. Carrier, les premiers pompiers arrivés sur les lieux auraient senti une odeur de propane. Immédiatement, un large périmètre de sécurité a été érigé. Par précaution, les maisons situées à l'intérieur de la zone ont été évacuées. «Une dizaine de personnes ont été relocalisées au centre des loisirs, indique le maire Carrier. Les autres sont allées dans leur famille ou au travail.»

Même si le maire précise que tout va bien et qu'il n'y a aucune panique dans le village, il n'en demeure pas moins que la situation était inquiétante pour l'agriculteur Roger Fournier, qui a été évacué parce que sa ferme est située à l'intérieur du périmètre. «C'est assez impératif parce qu'il y a au moins 100 bêtes qui ont faim», estime Jacques Carrier. 

La route 132 est entravée entre Le Bic et Trois-Pistoles pour une période indéterminée. La circulation est détournée et se fait par convoi par Le Bic, le 2e Rang de Saint-Fabien, Saint-Mathieu-de-Rioux et Saint-Simon. «C'est une route où il y a des grands vents, mais elle est sécurisée au maximum par nos déneigeurs», explique le maire. Le détour est cependant interdit aux véhicules lourds qui sont bloqués de chaque côté de l'entrave.

Patience avant le retour du beau temps

Environnement Canada a retiré ses alertes météo pour l'Est-du-Québec. Cependant, le service météorologique maintient ses avertissements de poudrerie et de forts vents samedi, avec des rafales pouvant atteindre 70 km/h sur le littoral nord de la Gaspésie. Le retour du soleil est attendu dimanche, mais les conditions demeureront venteuses.