Un premier cas dans un CHSLD sur la Côte-Nord

BAIE-COMEAU – Pour la première fois en 15 jours, un cas d’infection à la COVID-19 a été répertorié sur la Côte-Nord. Et, première dans la région, ce cas provient d’un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Il ne s’agit toutefois pas d’un résident, mais plutôt d’un employé.

Le cas a été enregistré dans un des deux CHSLD de Sept-Îles, a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord. «Il s’agit d’un employé d’un CHSLD», a confirmé la porte-parole de l’organisation, Myriam Gagné, sans se faire plus précise.

Mais la question qui se pose, c’est de savoir comment un nouveau cas a pu se déclarer sur la Côte-Nord alors qu’il n’y a eu aucune infection rapportée dans la région depuis le 13 mai. Le cas provient-il forcément de l’extérieur de la région?

Le Dr Stéphane Trépanier, médecin conseil en santé publique au CISSS de la Côte-Nord, a refusé de préciser s’il s’agissait d’un employé régulier du CHSLD ou plutôt d’un employé d’une agence privée de personnel, comme il y en a tant dans les installations de santé de la Côte-Nord, en raison principalement de la pénurie de main-d’œuvre, et dont le personnel vient généralement de l’extérieur de la région.

«Ce que je peux dire, c’est que c’est un employé, pas un résident», a indiqué le docteur Trépanier, tout aussi peu loquace quand on lui demande si ce cas en est un de transmission communautaire ou provenant de l’extérieur.

Le médecin conseil a toutefois indiqué que cette nouvelle personne infectée a été «en contact étroit» avec un cas confirmé de COVID-19. Le nouveau cas a été enregistré jeudi, après un test de dépistage mené en raison de ce contact.

Évidemment, une enquête épidémiologique est mené pour retracer les gens ayant été éventuellement en contact avec ce nouveau cas. Des tests de dépistage seront aussi effectués pour l’ensemble du personnel et des résidents du CHSLD. Les visites des pairs aidants à cet établissement ne sont plus permises, «jusqu’à preuve du contraire».

L’établissement fera aussi l’objet d’un nettoyage de fond en comble, a fait valoir le docteur Trépanier, «et le niveau de contrôle des infections sera relevé».

Avec ce nouveau cas, on compte 115 cas de contamination au coronavirus sur la Côte-Nord. Du nombre, 113 de ces personnes sont considérées comme rétablies.