Il y a maintenant eu 175 cas d’infection en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine depuis le début de la pandémie. 
Il y a maintenant eu 175 cas d’infection en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine depuis le début de la pandémie. 

Un cas de COVID-19 à l’école Bon-Pasteur de Sainte-Thérèse-de-Gaspé

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
CARLETON – La Direction de la santé publique de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine a fermé l’école Bon-Pasteur de Sainte-Thérèse-de-Gaspé mercredi midi après qu’un élève ait testé positivement à la COVID-19. L’école est fermée pour au moins les 14 prochains jours. La quarantaine s’applique minimalement aux professeurs de l’établissement, aux élèves qui ont été en contact avec l’enfant infecté et à leurs parents.

La Direction de la santé publique a démarré une enquête épidémiologique afin de retracer tous les contacts que l’enfant infecté aurait pu avoir au cours des derniers jours. Le maire de Sainte-Thérèse-de-Gaspé, Roberto Blondin, a eu un mercredi occupé.

«J’ai parlé aux gens de la Direction de la santé publique, puis je suis allé rassurer les professeurs. J’ai aussi pris un pas de recul. Ces enfants ont des parents, et ces parents travaillent. J’ai donc parlé aux employeurs de Sainte-Thérèse», dit-il.

Entre 800 et 1000 personnes travaillent dans le secteur des pêches commerciales à Sainte-Thérèse-de-Gaspé. Les gens convergent des municipalités voisines pour y travailler. Les employeurs ont rejoint les membres de leur personnel au cours de la journée et de la soirée afin de leur demander de se mettre en quarantaine s’ils ont un enfant fréquentant l’école Bon-Pasteur.

«L’école compte en totalité 50 élèves, mais ils n’étaient qu’entre 10 et 15 à y être retournés lors de la réouverture», précise Roberto Blondin.

Bilan

D’autre part, la Direction de la santé publique a signalé un nouveau cas d’infection mercredi, mais ce n’est pas le cas de l’élève, qui sera comptabilisé jeudi. Il y a maintenant eu 175 cas d’infection en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine depuis le début de la pandémie. Huit personnes sont décédées et 149 sont considérées guéries, soient 85 % des personnes infectées jusqu’à maintenant. Une seule personne infectée est hospitalisée présentement.