Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Depuis novembre 2016, les pales de LM Wind Power destinées au sud des États-Unis sont acheminées par la route jusqu’au centre de transbordement ferroviaire de New Richmond, parce que le chemin de fer est impraticable à l’est de Caplan.
Depuis novembre 2016, les pales de LM Wind Power destinées au sud des États-Unis sont acheminées par la route jusqu’au centre de transbordement ferroviaire de New Richmond, parce que le chemin de fer est impraticable à l’est de Caplan.

Transports Québec investira 314 millions $ en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
CARLETON – Le ministère québécois des Transports consacrera 314 millions $ dans les routes, le réseau ferroviaire et, à un moindre degré, aux aéroports de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine en 2021-2022 et 2022-2023. C’est une légère hausse de 6,4 millions $ comparativement aux 307,6 millions annoncés en février 2020 pour les deux années suivantes.

Des 314 millions $ pour les deux prochaines années, 107 M$ seront investis sur la chaussée et 68 M$ dans les structures, pour un total de près de 175 M$. C’est 6,3 M$ de plus que la somme annoncée en 2020.

Pour le chemin de fer Matapédia-Gaspé, la somme consacrée entre 2021 et 2023 s’établira à 137 M$, légèrement moins que le montant de l’an passé, qui se situait à 138,3 M$. Les aéroports de la région recevront 2,7 M$ au cours des deux prochaines années. Ils n’avaient pas été mentionnés lors du dévoilement de la programmation de 2020-2022.

Le ministre responsable de la Gaspésie et des Îles, Jonatan Julien, estime à 55 kilomètres la distance de routes qui bénéficiera d’asphalte neuve, soit quatre kilomètres de plus qu’au cours de la programmation précédente.

Il a mentionné l’empierrement du secteur de la route 132 dans le secteur du Pic de l’aurore à Percé, la poursuite de la voie de contournement du secteur Pabos Mills de Chandler, aussi sur la route 132, et des ouvrages de protection contre l’érosion dans le secteur Pointe-aux-Loups, aux Îles-de-la-Madeleine, comme les principaux chantiers de l’année.

Questionné sur une possible accélération de la réfection du chemin de fer Matapédia-Gaspé, dont le parachèvement des travaux est prévu pour 2025, François Bonnardel souligne que son gouvernement a déjà coupé un an à cet échéancier, en août 2019, mais il laisse peu de place à un autre raccourcissement. Le ministre avait indiqué lors du forum ferroviaire de Drummondville, en décembre 2019, qu’il tenterait de retrancher du temps à cet échéancier.

«C’est un chantier énorme (…) Il y a des processus qu’on doit respecter, comme les appels d’offres, les études environnementales (…) Réhabiliter 325 kilomètres (de rail) à l’intérieur de cinq, six, sept ans, c’est colossal», note M. Bonnardel.

Le fabricant de pales éoliennes LM Wind Power de Gaspé et Ciment McInnis de Port-Daniel doivent acheminer par la route leurs produits à des coûts plus élevés vers des installations de transbordement ferroviaires de New Richmond parce que le chemin de fer Matapédia-Gaspé n’est pas ouvert sur la portion à l’est de Caplan. LM vit avec cette contrainte depuis 2016 et Ciment McInnis, depuis 2017.

Le ministre Bonnardel mentionne que le projet de réfection du rail vise toujours à ramener le service de train de passagers de Via Rail entre Matapédia et Gaspé.