La maison de Nancy Fournier est située sur le bord de l'immense crevasse causée par un glissement de terrain qui a fait jaillir un énorme tuyau de canalisation.

Tempête Arthur en Gaspésie: Québec au secours de 11 municipalités

Onze municipalités de la Gaspésie sont déclarées zones sinistrées par Québec à la suite du passage de la tempête Arthur qui s'est abattue sur la région en fin de semaine.
Pour le maire Dario Jean, dont la municipalité de Marsoui, en Haute-Gaspésie, a été lourdement éprouvée, c'est une annonce qui était fortement espérée. Il est prévu que la vice-première ministre, Lise Thériault, et le ministre responsable de la Gaspésie, Jean D'Amour, visitent les zones sinistrées aujourd'hui.
Les municipalités touchées bénéficieront du Programme général d'aide financière lors de sinistres réels ou imminents. Le programme constitue une aide de dernier recours, notamment pour certains dommages qui ne peuvent être couverts par les assurances.
«On souhaite, comme gouvernement, aider la Gaspésie, a fait savoir le ministre D'Amour lors d'une entrevue accordée au Soleil. Je suis un régionaliste et je veux aider cette région.»
Jean D'Amour refuse, pour l'instant, de chiffrer l'aide accordée aux municipalités. «Il y a autant de statuts particuliers qu'il y a de municipalités», a-t-il fait comme réponse. Seulement pour Marsoui, Dario Jean évalue les dommages à plus d'un million de dollars.
Une trentaine de résidences de Marsoui ont subi de lourdes pertes causées par les inondations. Des conteneurs à déchets ont été ajoutés dans la municipalité afin d'accueillir le surplus de rebuts. Pour trois familles, dont la maison est située en bordure du précipice creusé par un affaissement de terrain qui a sectionné le village en deux, il est toujours interdit de regagner leur logis.
«Très douloureux»
Le désarroi se faisait sentir mardi matin et l'émotion était vive chez certains citoyens sinistrés de cette localité de la Haute-Gaspésie qui venaient d'apprendre qu'ils ne seraient pas indemnisés par leur compagnie d'assurances.
«Pour la plupart des gens, les assurances ne couvrent pas les dommages causés par les inondations, se désole le maire de Marsoui. L'aide gouvernementale va couvrir les biens de première nécessité. C'est très douloureux de perdre des biens qui ne peuvent pas être remplacés et qui font partie des souvenirs. C'est émotionnellement dur à vivre.» Mardi, trois équipes d'intervenants du CLSC de la Haute-Gaspésie ont visité les sinistrés pour leur offrir du soutien psychologique.
Les égouts de la municipalité de 300 habitants fonctionnent et, à 17h45 mardi, la conduite d'eau du réseau d'aqueduc a enfin pu être débouchée. Un avis d'ébullition d'eau est en vigueur. La municipalité continue à offrir de l'eau embouteillée.
Le comité de développement de Marsoui a aussi décidé d'annuler son événement annuel, le septième Rendez-vous des arts marsois, qui devait débuter vendredi et se poursuivre jusqu'au 20 juillet.
L'Association touristique de la Gaspésie rassure les touristes qui avaient des projets de vacances dans la péninsule. «Outre quelques contournements mineurs à certains endroits sur les routes, la région est tout aussi accessible, invitante et prête à accueillir les vacanciers en quête de dépaysement», assure la présidente, Nathalie Blouin.