Le quai de Tadoussac

Tadoussac: le BAPE donne le feu vert au quai d'amarrage

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) conclut que la Société des traversiers du Québec (STQ) peut aller de l'avant avec son projet d'installer une installation d'amarrage, un duc-d'Albe, à son quai de Tadoussac. L'organisme convient toutefois qu'à peu près aucun intervenant ne lui a parlé du projet comme tel, mais plutôt de la construction d'un pont sur le Saguenay, même si le mandat donné aux commissaires ne couvrait pas cette question.
Les commissaires, qui ont estimé que la documentation déposée pour justifier la construction d'un pont «témoigne d'un effort de longue haleine consenti sur quelques décennies», suggèrent au gouvernement de se pencher sérieusement sur ce dossier, en incluant tous les intervenants dans la réflexion.
«Une étude d'opportunité environnementale, sociale et économique [...], qui comparerait les avantages et les inconvénients du service de traversier à ceux d'un pont, permettrait d'y voir plus clair avant d'étudier en détail un projet de pont», indique le BAPE dans son rapport. «Cette étude pourrait s'insérer dans le cadre d'une révision du plan de transport pour la Côte-Nord produit en 2002.»