Seule la maison où est né le poète Gilles Vigneault (à droite) est ouverte cet été au public, alors qu'une campagne de financement est en cours pour remettre en valeur tout le site familial à Natasquan.

Sur les traces de Vigneault

La maison qui a vu naître Gilles Vigneault est finalement ouverte au public. Mais les installations ont grand besoin d'amour et le temps presse parce que certains bâtiments ne survivront pas à l'hiver.
Natashquan, pour la sauvegarde de la Source, un regroupement citoyen créé en 2014 pour relancer le projet de préservation du site familial du poète québécois, ouvre cet été les portes de la maison principale uniquement, où le chanteur a vécu son enfance. La résidence de deux étages est présentée «telle qu'elle est aujourd'hui». 
L'entrée aux touristes est gratuite, mais une «contribution volontaire» est suggérée. C'est qu'il faut comprendre que l'organisme sans but lucratif cherche toujours à boucler le financement de 486 000 $, nécessaire à la restauration et à la mise en valeur des lieux, qui comprennent aussi la maison du grand-père de Gilles Vigneault. 
Des demandes d'aide à Québec et Ottawa ont déjà été déposées et seraient actuellement en traitement pour quelque 387 000 $, explique le chargé de projet, Jacques Lachance. En avril, la Société du Plan Nord déjà a confirmé être favorable à débourser 50 000 $ pour la réalisation du projet, à condition que le montage complet «soit cimenté», dit-il. 
«[Ces montants sont] ardemment souhaités pour cet automne parce qu'il y a des bâtiments, et ça c'est important, qui ne passeront pas l'hiver. La dégradation est avancée, c'est un fait», ajoute M. Lachance. Le reste des sommes, environ 20 %, devra venir du milieu et la collecte «va bon train», assure le chargé de projet. 
Redonner à Natashquan
Sauvegarder les bâtiments qui ont vu grandir Gilles Vigneault est une «occasion de donner à Natashquan ce qui lui appartient», assure M. Lachance pour bien faire saisir l'importance du projet dans le village de 250 âmes. «C'est une destination de tourisme culturel, d'histoire, de patrimoine et de rencontres. Parler du passé et du présent.»
À terme, les visées prévoient de restaurer les deux maisons du site, mais aussi des petits bâtiments avoisinants, qui ont pignon sur rue dans l'Allée des Galets. Un poulailler entre autres, serait converti en «théâtre de poche», un concept de spectacle intimiste avec une douzaine de places. La culture et la langue française sont d'ailleurs au coeur du projet. 
Le deuxième étage de la maison du célèbre poète deviendrait une résidence d'artistes où des classes de maîtres pourraient être offertes. L'objectif de l'organisme est d'ouvrir officiellement le site pour la saison estivale 2018. La première phase des travaux espère M. Lachance, pourrait prendre son envol cet automne et la seconde, au printemps. 
C'est aussi pour redonner un souffle à la campagne de financement et sensibiliser la population que les portes du premier domicile de Gilles Vigneault, qui sera appelée «La Maison de la parole» s'ouvrent dès cet été, indique M. Lachance. Une conférence et une projection sur l'oeuvre du poète et son enfance sont projetées quotidiennement. 
Pour faire un don : avecnatashquan.com