Le maire de Gros-Mécatina, Randy Jones

Prolongement de la 138: le maire de Gros-Mécatina fustige Québec

Le maire de Gros-Mécatina, Randy Jones, fustige la décision de Québec de faire de nouvelles études de tracé pour le prolongement de la route 138 en Basse-Côte-Nord, comme Le Soleil le révélait jeudi. L'élu se retenait fort pour ne pas trop sortir de ses gonds, mais il était manifestement excédé.
«Combien de fois ils vont nous annoncer cette cr... de route-là», a tempêté Randy Jones lorsque Le Soleil l'a rejoint hier au bureau municipal. «On annonce quelque chose qui a déjà été fait. Ces études-là ont été faites par Pakatan et le ministère [des Transports] a sûrement ça en main. Ils ne peuvent pas dire que ça n'existe pas», a-t-il ajouté.
Le Soleil a dévoilé jeudi que Québec a fait appel à une firme d'imagerie pour faire des modèles numériques de tracés potentiels reliant La Romaine et Tête-à-la-Baleine ainsi que La Tabatière à Vieux-Fort, choses qui existent déjà selon Randy Jones, ex-président de la défunte corporation Pakatan, créée en 2007 pour gérer le prolongement de la 138, annoncé l'année précédente par le premier ministre de l'époque, Jean Charest.
«On fait des études déjà faites au lieu de mettre les gens à l'ouvrage. On dépense de l'argent au profit des amis du parti ou je ne sais qui pendant que la population de la Basse-Côte-Nord crève de faim», ajoute le maire, qui estime que l'échéance électorale qui approche favorise ce «genre d'annonce pour rire du monde» et que ce contrat de modélisation «n'apportera pas une cenne de retombées dans la région».
M. Jones fait aussi valoir que personne du côté du gouvernement ne s'est déplacé en Basse-Côte-Nord pour faire cette annonce. «Ils savent bien qu'il n'y a rien de neuf là-dedans», clame-t-il en signalant qu'il n'a reçu aucun appel en lien avec ce nouveau contrat, à part un ami qui lui a fait suivre le texte du Soleil.
«Des gens d'ici viennent me voir, désemparés, parce qu'ils doivent faire des démarches pour recevoir de l'aide sociale et ils lisent des choses comme ça. C'est cruel et dégueulasse pour notre population de faire ces annonces, dans le vide», a-t-il conclu.