Dans les dernières années, de nombreuses maisons du Grand Percé ont été achetées pour être transformées en logements touristiques saisonniers.
Dans les dernières années, de nombreuses maisons du Grand Percé ont été achetées pour être transformées en logements touristiques saisonniers.

Percé compte interdire les «flips» touristiques sur son territoire

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Finie la transformation de maisons familiales en logements touristiques saisonniers à Percé. La Ville serre la vis aux promoteurs immobiliers et touristiques pour s’attaquer à la crise du logement, amplifiée par la spéculation. L’achat de maisons dans le but de les convertir en hébergement touristique y est désormais interdit.