Claude Jeannotte

Manon Jeannotte élue chef de Gespeg par cinq voix

Manon Jeannotte a remporté la victoire par cinq voix dimanche contre celui qui était chef de Gespeg depuis 2006, Claude Jeannotte. Mme Jeannotte a obtenu 176 voix et M. Jeannotte, 171.
«La clarté du vote exprimé est suffisante pour attester du vainqueur, mais un recomptage sera considéré légitime», a précisé le président d'élection, Guillaume Fleury, à l'issue du décompte. Le troisième candidat, Michel Jeannotte, a obtenu 48 voix. Le taux de participation était de 54 %.
Il s'agissait d'une élection anticipée demandée par les membres de Gespeg pour mettre fin au conflit qui minait le conseil de bande depuis près d'un an. Quatre conseillers, dont Manon Jeannotte, reprochaient au chef Claude Jeannotte de ne pas avoir consulté les membres sur la construction au coût de 4,8 millions $ d'un nouveau bâtiment communautaire et administratif, presque terminé à ce jour.
Communauté divisée
«Je suis soulagée mais en même temps, puisque le vote est serré, ça dit que la communauté est divisée et qu'il y a du travail à faire pour remettre les membres ensemble», a commenté Mme Jeannotte.
Quatre des huit conseillers élus appartiennent à l'équipe de Mme Jeannotte, soit Mark Sinnett, Kevin Langlois, Johanne Jean et Robert Paquette (conseiller de Montréal). Les membres ont aussi élu Terry Shaw, Johanne Basque, Danny Basque et Nathalie English.
Gespeg, une bande sans réserve, compte 800 membres répartis entre Gaspé, Montréal et le reste du Québec. Les Jeannotte sont l'une des familles les plus nombreuses au sein de Gespeg. Manon et Claude Jeannotte sont des parents éloignés (leurs pères sont cousins).