Produits forestiers Résolu a annoncé vendredi des arrêts de production dans trois de ses usines au Québec, dont la fermeture indéterminée de deux machines de l'usine de Baie-Comeau.

L'usine Résolu ferme ses portes pendant un mois à Baie-Comeau

Produits forestiers Résolu vient d'annoncer la fermeture temporaire de son usine de papier journal de Baie-Comeau pour une période d'un mois, s'étendant du 17 juillet au 17 août. Autour de 225 travailleurs syndiqués seront affectés par cette mise en veilleuse des activités.
«Les conditions actuelles du marché européen nous forcent à prendre cette décision», a expliqué le porte-parole de l'entreprise, Karl Blackburn. L'Europe est justement le principal marché d'exportation de l'usine baie-comoise, qui produit 320 000 tonnes métriques par année de papier journal, principalement expédié par bateau au port situé à quelques centaines de mètres de l'usine.
Le président d'un des deux syndicats de l'usine, Sylvain Bélanger, qualifie cette nouvelle «d'inattendue». «On est pas mal sous le choc. Ce n'est vraiment pas une bonne nouvelle», a fait valoir le président de la section locale 375, affilée à Unifor. «On se concentrait sur le plan de relance de l'usine et on pensait qu'on était sur une bonne lancée mais là, on nous dit qu'on manque de commandes», a-t-il ajouté.
Malgré la déception évidente qu'il affichait, M. Bélanger tentait de voir le bon côté des choses et se réjouissait du fait que la compagnie profitera de cette fermeture pour devancer certains travaux, dont ceux de remplacement d'une chaudière, prévus initialement pour l'automne prochain. D'autres travaux devraient aussi avoir lieu, mais les syndicats n'avaient pas encore rencontré l'employeur pour en discuter. 
Quant aux dirigeants d'Unifor, ils invitent Produits forestiers Résolu à laisser tomber le papier journal afin de développer de nouveaux créneaux à son usine de Baie-Comeau, «poumon de l'industrie forestière sur la Côte-Nord». 
«N'attendons pas qu'il soit trop tard», a averti le directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné. «L'employeur et les gouvernements doivent se mobiliser avec nous pour trouver les ressources nécessaires à une conversion des installations afin d'aller dans le papier carton, le papier tissu ou tout autre créneau prometteur», a-t-il ajouté.
Une autre usine de papier journal de Produits forestiers Résolu, celle d'Augusta en Georgie, subira également une fermeture temporaire à partir du 17 juillet. De ce côté, ce congé forcé durera deux semaines.