L'ex-députée bloquiste Suzanne Tremblay a donné l'exemple en remettant ses archives audiovisuelles à Julien Boisvert, responsable du projet Mémoires vives.

Les vidéos familiales prennent une valeur patrimoniale

Dans la région de Rimouski, la petite histoire audiovisuelle des familles sera dorénavant considérée sur le plan patrimonial comme aussi importante que les archives des salles de nouvelles électroniques.
L'organisme rimouskois Paraloeil vient de lancer une vaste campagne de collecte des archives audiovisuelles familiales de 1920 à 1980 qui dorment empoussiérées dans des sous-sols ou des greniers (films Super 8, 8 mm, 16 mm, même 35 mm format Beta). Une copie gratuite du transfert de ces moments de vie sur DVD est remise au citoyen qui accepte de libérer les droits.
En quelques jours, une vingtaine de citoyens se sont déjà montrés intéressés.
«Nous proposons un contrat de cession des droits au citoyen à qui nous demandons de visionner à nouveau ses films pour voir s'il veut qu'on en enlève une partie pour des raisons familiales ou personnelles. S'il y a diffusion, la source doit être mentionnée», dit Julien Boisvert, responsable du projet et des outils de communication à Paraloeil.
Le projet Mémoires vives vise à numériser et à rendre accessibles les films qui sont actuellement en danger de disparition à cause du vieillissement des supports techniques.
Ces documents seront numérisés et compilés dans une banque de données qui sera mise gratuitement à la disposition du public et des chercheurs.
Engouement
Pour le moment, le projet se limite à Rimouski, mais Paraloeil ambitionne d'étendre cette opération à l'ensemble de l'Est du Québec.
«Il y a actuellement, à plusieurs endroits dans le monde, un engouement pour ces films qui font partie du patrimoine, comme l'évoque un titre d'émission à Télé-Québec», souligne Julien Boivert. Un montage des meilleurs films sera diffusé en décembre à la salle Desjardins-TELUS de Rimouski.
Paraloeil est un organisme sans but lucratif oeuvrant en production et en diffusion vidéo dans la région du Bas-Saint-Laurent.