Le wagon Lynnewood, installé depuis quelques années dans le stationnement de la gare de VIA Rail d’Amqui, retournera en Pennsylvanie, où il a été fabriqué en 1917.
Le wagon Lynnewood, installé depuis quelques années dans le stationnement de la gare de VIA Rail d’Amqui, retournera en Pennsylvanie, où il a été fabriqué en 1917.

Le wagon Lynnewood quitte Amqui pour la Pennsylvanie

Le wagon Lynnewood, installé depuis quelques années dans le stationnement de la gare de VIA Rail d’Amqui, retournera en Pennsylvanie, où il a été fabriqué il y a plus d’un siècle. Son départ marque la fin d’une longue saga qui avait divisé l’ancien conseil municipal d’Amqui pendant trois ans.

La voiture de train a été vendue à l’organisme The Colebrookdale Railroad Preservation Trust. Elle sera soulevée et transportée par camion pour un long périple de près de 1400 km vers Boyertown, dans l’État de Pennsylvanie. L’organisme la fera restaurer afin de l’utiliser pour des excursions ou des visites. 

«Un élément important que la Ville d’Amqui souhaitait, c’était de trouver une façon de préserver ce bien patrimonial et d’éviter son démantèlement, soutient le maire Pierre D’Amours. Cette transaction est une bonne nouvelle puisque le wagon pourra être restauré par l’organisme et revivra près de l’endroit où il a été construit. Le départ du wagon n’est pas la fin, mais bien le début d’un nouveau projet de réaménagement du secteur de la gare, en collaboration avec nos partenaires que sont VIA Rail et le Canadien National.»

Riche homme d’affaires

Construit en 1917, le wagon Lynnewood avait été baptisé par un riche homme d’affaires de Philadelphie, Joseph Early Widener (1871-1943), pour rappeler le luxe du manoir de 110 chambres dans lequel il vivait, le Lynnewood Hall. Au début du 20e siècle, la famille Widener était parmi les vingt plus fortunées des États-Unis. Simple boucher de classe moyenne, le père de Joseph, Peter Arrel Brown Widener, avait fait fortune à l’époque de la guerre de Sécession. À l’aide de contacts, il avait signé un contrat avec le gouvernement américain afin de fournir l’armée du nord des États-Unis en viande fumée. En 1873, il est devenu le trésorier républicain de Philadelphie. Deux ans plus tard, il a investi dans l’industrie ferroviaire qui, à cette époque, était en pleine expansion. À sa mort en 1915, il a légué 60 millions $ à son fils cadet. N’ayant pas les aptitudes de son père pour les affaires, il a dilapidé sa fortune pour nourrir sa passion pour les courses de chevaux et la reproduction de pur-sang.

L’ex-maire, Gaëtan Ruest, souhaitait restaurer le wagon pour en faire un attrait touristique, notamment lors des festivités du 150anniversaire du Canada, où il proposait le projet «Train Océan 150». Mais, le financement de celui-ci avait été refusé par Patrimoine Canada.