Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les nouveaux ponts devaient être livrés au milieu de 2021 mais l’entrepreneur, Construction Hamel, avait pris suffisamment d’avance depuis l’été 2019 pour qu’ils puissent être terminés en deux semaines et demie, quand les vénérables structures ont été mises au rancart, après des tests, le 6 décembre.
Les nouveaux ponts devaient être livrés au milieu de 2021 mais l’entrepreneur, Construction Hamel, avait pris suffisamment d’avance depuis l’été 2019 pour qu’ils puissent être terminés en deux semaines et demie, quand les vénérables structures ont été mises au rancart, après des tests, le 6 décembre.

Le train du père Noël pour les employés de la Société du chemin de fer de la Gaspésie!

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
CASCAPÉDIA-SAINT-JULES – Jeudi matin, c’est en Gaspésie que circulait le train du père Noël! Un convoi transportant 48 pales éoliennes placées sur 72 wagons plats est passé pour la première fois sur les deux nouveaux ponts ferroviaires de Cascapédia-Saint-Jules, 22 jours après les inondations du début de décembre ayant rendu impraticables deux vieux ponts dont la construction remontait à 1891-1893.

Les nouveaux ponts devaient être livrés au milieu de 2021 mais l’entrepreneur, Construction Hamel, avait pris suffisamment d’avance depuis l’été 2019 pour qu’ils puissent être terminés en deux semaines et demie, quand les vénérables structures ont été mises au rancart, après des tests, le 6 décembre.

Transports Québec, propriétaire de la voie ferrée Matapédia-Gaspé, a autorisé deux jours plus tard l’accélération des travaux de parachèvement, et tout a été réalisé sept jours plus vite qu’anticipé. Les quatre locomotives tirant le convoi de pales sont passées mercredi vers 16 h 50, en direction de New Richmond, pour aller rejoindre le train de pales, bloqué depuis le début du mois. 

Les employés de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, le transporteur circulant sur ce réseau, se sont réunis jeudi matin pour célébrer brièvement le passage du premier train. Ils sont venus en appui ininterrompu à Construction Hamel depuis le 6 décembre.

Les nouveaux ponts devaient être livrés au milieu de 2021 mais l’entrepreneur, Construction Hamel, avait pris suffisamment d’avance depuis l’été 2019 pour qu’ils puissent être terminés en deux semaines et demie, quand les vénérables structures ont été mises au rancart, après des tests, le 6 décembre.

«Au début, on regardait le travail à faire et c’était difficile à croire qu’on pourrait terminer avant Noël mais à mesure qu’on avançait, on se disait que c’était réalisable», disait l’un des travailleurs jeudi. 

Le président de la Société du chemin de fer la Gaspésie, Éric Dubé, précise que l’ouverture des nouveaux ponts permettra de concentrer le chargement du ciment de la cimenterie de Port Daniel à New Richmond, puisque les wagons pourront circuler à pleine capacité sur les nouveaux ponts. Il précise qu’un autre pont en voie de remplacement pourrait aussi être terminé avec de l’avance, le but étant de ramener la fonctionnalité du réseau gaspésien à Port-Daniel et éventuellement à Gaspé le plus vite possible. Les pales sont fabriquées à Gaspé.