Quelques dignitaires ont bravé les forts vents pour occuper le milieu de la nouvelle piste allongée de l'aéroport de Mont-Joli. Dans l'ordre : Bruno Paradis, Martin Soucy, Jean Bélanger, Pierre D'Amours et Rémi Massé.

L’aéroport de Mont-Joli prêt à accueillir de nouveaux transporteurs

MONT-JOLI — Avec une piste nouvellement allongée qui peut accueillir de gros avions, la présidente de la Régie intermunicipale de l’aéroport de Mont-Joli souhaite l’ajout de nouveaux transporteurs. La concurrence pourrait avoir pour effet d’offrir des tarifs beaucoup plus avantageux et, par le fait même, de faire augmenter le volume d’utilisateurs. «On l’a vu dans d’autres régions», souligne Chantale Lavoie.

Même si l’aéroport de Mont-Joli accueille déjà Air Canada, Pascan Aviation, PAL Airlines et Sunwing, Mme Lavoie ne ferme pas la porte à d’autres transporteurs. «On a des pourparlers, mais je ne sais pas ce que ça va donner dans le concret, indique-t-elle. L’allongement de la piste permet des développements dans ce sens-là. Il pourrait aussi y avoir d’autres transporteurs vers le Sud. Avec ce prolongement-là, il y a une possibilité pour nous qui s’ouvre.»

Selon nos sources, WestJet aurait déjà manifesté de l’intérêt pour desservir l’Est-du-Québec. «On n’a pas de pourparlers avec eux», affirme Mme Lavoie, qui est aussi la préfète de la Matapédia. «Mais, c’est sûr que s’ils veulent venir, on va s’asseoir sérieusement avec eux et on va discuter.»

Récent sommet

La présidente de l’organisme gestionnaire de l’aéroport de Mont-Joli rappelle que le récent Sommet sur le transport aérien en région a principalement porté sur le prix des billets jugés exorbitants en région. Chantale Lavoie croit qu’une concurrence pourrait avoir des conséquences à la baisse sur les tarifs. «On le voit avec Sunwing», ajoute-t-elle. «Que tu partes de Mont-Joli, de Québec ou de Mont­réal, ce sont les mêmes prix.» D’ailleurs, il en coûte le même tarif pour réserver un vol de Mont-Joli vers Punta Cana en République dominicaine avec Sunwing qu’un vol de Mont-Joli vers Montréal avec Air Canada.

Le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent va dans le même sens. «Il y a un virage qu’on veut exercer au Québec; il faut investir dans nos infrastructures, dans nos aéroports, dans l’offre du côté du transport aérien, lance Jean D’Amour. On veut plusieurs transporteurs pour pouvoir se déplacer à des coûts inférieurs à ce qu’on connaît actuellement. On l’a dit, comme gouvernement : ça n’a pas d’allure! La concurrence, c’est sain. Qui va en bénéficier? C’est le consommateur.»

La présidente de la Régie intermunicipale de l’aéroport régional de Mont-Joli est ressortie perplexe du Sommet sur le transport aérien en région, qui s’est tenu le 2 février à Lévis. Elle exprime une certaine prudence par rapport aux mesures qui ont été annoncées. Quelle ampleur prendra leur déploiement? Quel en sera le financement? Quels en seront les critères? C’est autant de questions auxquelles Mme Lavoie n’a pas obtenu de réponses. «Dans un sommet, tout le monde est un peu “crinqué”, estime-t-elle. Je laisse la chance au gouvernement de nous épater. Je me garde une réserve à ce niveau-là.»

En revanche, la préfète a beaucoup apprécié la reconnaissance que Québec a dit accorder aux aéroports régionaux comme outils de développement. «Ça faisait longtemps qu’on revendiquait ça, mais ça n’avait jamais été clairement annoncé, rappelle-t-elle. Là, c’est même le premier ministre qui l’a dit.»

***

LA PISTE 06-24 INAUGURÉE

La piste 06-24 de l’aéroport de Mont-Joli, qui a récemment été allongée à 1829 mètres (6000 pieds) et haussée de 1,5 mètre (5 pieds), a officiellement été inaugurée lundi matin, en présence de plusieurs dignitaires. 

Commencés l’automne dernier, les travaux d’allongement ont coûté plus de 3 millions $, dont 1, 5 million $ proviennent de Développement économique Canada, 950 000 $ du ministère des Transports du Québec et 668 700 $ de la Régie intermunicipale de l’aéroport de Mont-Joli.

Depuis octobre, le nombre de vols a augmenté de 30 % et les prévisions pour 2018 s’annoncent du même ordre. L’aéroport de Mont-Joli reçoit plus de 60 000 passagers par année.