Sur la Plage affluence, la chaleur et une année scolaire diluée ont alimenté un achalandage touristique que semblait inimaginable il y a deux mois.
Sur la Plage affluence, la chaleur et une année scolaire diluée ont alimenté un achalandage touristique que semblait inimaginable il y a deux mois.

La vague attendue de touristes arrive en Gaspésie

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
CARLETON — Il y a deux mois, le milieu touristique gaspésien se demandait s’il y aurait une «saison» en 2020, si on verrait arriver dans la péninsule une partie seulement des 700 000 à 800 000 visiteurs qui s’y pointent d’habitude entre mai et octobre.