Jacynthe Patry et son fils Adam se retrouvent depuis dimanche respectivement mairesse de la municipalité de la paroisse de Disraeli et conseiller municipal à Thetford Mines, en Chaudière-Appalaches.

La mère et le fils élus le même soir...

Avant 2017, ils n’avaient jamais fait de politique, mais Jacynthe Patry et son fils Adam se retrouvent depuis dimanche respectivement mairesse de la municipalité de la paroisse de Disraeli et conseiller municipal à Thetford Mines, en Chaudière-Appalaches.

Avec son équipe, la nouvelle mairesse a raflé tous les sièges en élection de la municipalité de 1123 habitants alors que le fils de 31 ans est devenu le plus jeune conseiller municipal à Thetford Mines en battant l’une des conseillères les plus âgées au Québec, Denise Plante-Bergeron, 79 ans.

«Ma mère était impliquée depuis un an à Disraeli paroisse pour éviter le changement de nom de la municipalité. Cet été, quand elle m’a dit qu’elle se présentait pour vrai aux élections, ça a commencé à me trotter dans la tête à moi aussi», avoue Adam, propriétaire d’un restaurant depuis qu’il a 21 ans.

«J’ai un commerce, mais j’avais aussi besoin d’un nouveau défi. On m’a approché, j’ai commencé à suivre les séances du conseil et je me suis dit que ce serait une bonne idée de me présenter pour représenter les 25-45 ans. Mme Bergeron a fait de l’excellent travail, mais c’était le temps de faire une place aux jeunes», poursuit-il.

Sa mère n’allait certainement pas le décourager dans ses ambitions. «Quand quelqu’un l’a approché pour lui proposer de poser sa candidature, je n’allais sûrement pas lui dire de ne pas le faire puisque moi aussi, j’ai décidé de plonger après avoir été approchée», indique la mère, avouant être «doublement fière» de sa victoire jumelée à celle de son fils.

Le seul inconvénient : maman ne pouvait compter sur fiston dans son équipe électorale et vice versa puisque chacun avait sa campagne à mener. «Chacun perdait un bénévole, ce qui n’est pas à négliger quand on connaît l’apport de la famille immédiate dans une campagne électorale», explique Jacynthe Patry.

Adam Patry est donc allé consulter quelques conseillers thetfordois élus sans opposition pour l’aider dans sa campagne en plus de s’astreindre à trois semaines de visites de porte-à-porte. «Je crois que c’est ce qui a fait la différence, d’avoir rencontré autant d’électeurs.»

Enjeux différents

Le fils souhaite éviter les discussions politiques entre lui et sa mère «au moins pour la première année», le temps de bien s’installer au conseil. Sa mère ajoute toutefois que les enjeux ne seront pas les mêmes pour l’un et pour l’autre.

«Même si je suis mairesse, c’est une municipalité de 1123 habitants alors que le district électoral d’Adam compte à lui seul 2605 électeurs. On ne devrait pas trop se chicaner, je crois!», affirme-t-elle en riant.

Pour l’instant, la nouvelle mairesse de la paroisse de Disraeli s’attaquera au prochain budget municipal. Elle se chargera aussi d’adopter rapidement, avec son équipe, une résolution annulant le changement du nom de la municipalité pour «Bellerive» décrété par l’ancien conseil, son cheval de bataille durant la campagne.