Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a présenté Denis Tardif, son candidat dans Rivière-du-Loup–Témiscouata.

La CAQ veut reconquérir le patelin de Mario Dumont

La Coalition avenir Québec (CAQ) a choisi Denis Tardif, un ex-conservateur ayant une longue feuille de route politique, pour reconquérir le patelin de Mario Dumont.

«On se sent chez nous à Rivière-du-Loup», a claironné le chef caquiste François Legault, de passage dans la région lundi. Il a rappelé que les gens de Rivière-du-Loup–Témiscouata ont longtemps fait confiance à M. Dumont, chef de l’Action démocratique du Québec, qui a fusionné avec son parti en 2012.

Cette circonscription est toutefois détenue par le Parti libéral depuis que M. Dumont a quitté la politique, en 2009. Le ministre délégué aux Affaires maritimes Jean D’Amour et ex-maire de Rivière-du-Loup y sollicite un quatrième mandat. 

À LIRE AUSSI: La liste à jour des candidats dans la région de Québec

Lors de l’annonce de sa candidature, Denis Tardif a raconté être «un régionaliste convaincu», qui a été séduit par «le discours réaliste» de la CAQ. 

M. Tardif a été conseiller municipal à la Ville de Rivière-du-Loup de 2005 à 2011 et directeur des affaires régionales pour le Québec pour des ministres du gouvernement de Stephen Harper de 2007 à 2013. 

Au début des années 1990, M. Tardif a aussi été attaché politique de France Dionne, députée libérale de Kamouraska-Témiscouata à l’Assemblée nationale. 

Depuis quelques années, M. Tardif s’était retiré de la scène politique pour des raisons de santé. Aujourd’hui, il dit être en forme et prêt à plonger dans l’action. 

500 dossiers de candidatures

Il y a quelques semaines, des médias locaux ont indiqué que la conseillère municipale de L’Isle-Verte Sophie Sirois serait la candidate de la CAQ. M. Legault a expliqué qu’il n’a jamais approuvé cette candidature, révélant du même coup que 500 personnes ont demandé à être candidats pour la CAQ cette année, alors qu’il n’y a que 125 circonscriptions. «C’est sûr qu’on déçoit des gens», lance-t-il. À la CAQ, ce ne sont pas les assemblées locales qui choisissent les candidats, mais le chef du parti. 

M. Legault profite de la période estivale pour faire le tour de plusieurs régions du Québec et annoncer des candidatures. Après avoir rencontré la mairesse de Rivière-du-Loup Sylvie Vignet et le maire de Rimouski Marc Parent, il annoncera sa candidate dans Rimouski mardi. 

«Les régions vont être déterminantes pour savoir s’il y aura un gouvernement majoritaire de la CAQ ou non», estime le chef caquiste. Celui qui est premier dans les sondages dit compter «les dodos» avant l’élection du 1er octobre. 

Selon le site de projections électorales Qc125.com, la CAQ serait en légère avance sur les libéraux dans Rivière-du-Loup–Témiscouata. Dans cette circonscription, le travailleur social Vincent Couture se présente pour le Parti québécois et Goulimine Cadôret portera les couleurs de Québec solidaire.