L’incendie qui a ravagé 23 hectares de forêt dans la Réserve faunique des Chic-Chocs, à quelques kilomètres de Mont-Louis, est désormais maîtrisé, rapporte la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).
L’incendie qui a ravagé 23 hectares de forêt dans la Réserve faunique des Chic-Chocs, à quelques kilomètres de Mont-Louis, est désormais maîtrisé, rapporte la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

Incendie de forêt maîtrisé en Haute-Gaspésie: 23 hectares partis en fumée

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
L’incendie qui a ravagé 23 hectares de forêt dans la Réserve faunique des Chic-Chocs, à quelques kilomètres de Mont-Louis, est désormais maîtrisé, rapporte la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU). La pluie de la fin de semaine aurait porté le coup de grâce au brasier.  

Situé à 12 kilomètres du village de Saint-Maxime-du-Mont-Louis, le feu avait emboucané une partie de la Haute-Gaspésie la semaine dernière, forçant les habitants à s’encabaner et à fermer les fenêtres.  

LIRE AUSSI : La Haute-Gaspésie emboucanée par un feu de forêt

 L’incendie a été allumé par la foudre le 22 août, dans les montagnes de la Réserve faunique des Chic-Chocs, et a pris de l’ampleur en raison des forts vents dans les jours suivants. À aucun moment le feu a été considéré comme menaçant comme il se situait en zone éloignée. Au plus fort de son activité, six avions-citernes, une soixantaine de pompiers ainsi que trois hélicoptères ont été nécessaires pour le contrôler.  

Afin d’éteindre l’incendie, les pompiers forestiers ont dû accéder à des zones particulièrement escarpées, ce qui a compliqué les opérations, rapporte la SOPFEU. De la machinerie a été nécessaire pour se rendre au brasier. 

La pluie de la fin de semaine aurait porté le coup de grâce au brasier dans la Haute-Gaspésie.