Le maire Marc Parent estime que le budget de la Ville de Rimouski est excellent.

Hausse de 3,1 % du compte de taxes à Rimouski

RIMOUSKI — Le compte de taxes des contribuables de Rimouski sera majoré de 3,1 % en 2019. C’est ce qui ressort du budget 2019 d’un montant total de 87,4 millions $ adopté par le conseil municipal de Rimouski. Ainsi, le propriétaire d’une résidence évaluée à 210 800 $ paiera 71 $ de plus.

Avec 2,05 % d’augmentation, la taxe foncière a été fixée sous l’indice des prix à la consommation. Toutefois, la construction du complexe sportif Desjardins, qui devrait ouvrir ses portes dès février, vient gonfler le compte de taxes de 1,05 %, pour une hausse totale de 3,1 %. Pour rembourser le prêt de 7 millions $ contracté par la Ville pour la construction du bâtiment, les contribuables de Rimouski devront rembourser 21 $ pendant 20 ans.

Pour le maire de Rimouski, Marc Parent, il s’agit d’un excellent budget. «Il y a un fort pourcentage des dépenses qui sont incompressibles, associées principalement à la main-d’œuvre, souligne Marc Parent. Il y a également une série de dépenses qui sont hors du contrôle de la Ville et qui sont largement supérieures à l’indice des prix à la consommation. On peut penser aux augmentations de 18 % des produits pétroliers et de 10 % du bitume.»

À ceux qui appréhendaient que la dépense de 42 millions $ pour la construction du complexe sportif ne devienne un gouffre financier pour la Ville de Rimouski, le maire Parent rappelle que le chantier n’a accusé aucun dépassement de coûts et que du montant total, les contribuables ne rembourseront que 7 millions $, la balance ayant été principalement déboursée par les deux paliers de gouvernement.

Le budget 2019 comporte une nouveauté : un fonds de 250 000 $ affecté aux projets écoresponsables. «À titre d’exemple, un montant de 15 000 $ sera consacré à une étude scientifique pour la conversion de l’éclairage à DEL», mentionne l’élu.  

+

SAINTE-FLAVIE ADOPTE LA DÉCLARATION D'URGENCE CLIMATIQUE

MATANE — La Municipalité de Sainte-Flavie a adopté par résolution unanime du conseil, lundi, la Déclaration d’urgence climatique. «Par cette décision, nous affirmons l’urgence de la situation actuelle et l’opportunité que les municipalités québécoises doivent saisir pour mobiliser leur population et revendiquer des actions concrètes de la part des gouvernements à Québec et à Ottawa, soutient le maire, Jean-François Fortin. Sainte-Flavie entamera, elle aussi, une démarche de réflexion sur ses pratiques et annoncera prochainement les moyens qu’elle entend mettre de l’avant pour contribuer à la dynamique de changement souhaitée en cette période d’urgence climatique.» Pour lire la déclaration : bit.ly/2zLuDSq