Plus de 75% des détenus du centre de détention de New Carlisle ont contracté la COVID-19.
Plus de 75% des détenus du centre de détention de New Carlisle ont contracté la COVID-19.

Gaspésie: 20 nouveaux cas, la prison de New Carlisle sous haute surveillance

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
CARLETON – La Direction de la santé publique rapporte 20 nouveaux cas d’infection à la COVID-19 en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Onze de ces cas sont liés à l’éclosion du centre de détention de New Carlisle.

Parmi ces 11 personnes infectées, il y a 10 détenus et un employé, ce qui porte le bilan global à 51 détenus, sur 55, et à huit employés. Un 56e détenu avait été libéré il y a une dizaine de jours. Au cours de la dernière semaine, 100 personnes ont reçu un diagnostic positif, alors que pour la même période la semaine dernière, ce nombre était de 150. «On remarque une stabilisation depuis quelques jours, mais il faut demeurer vigilant, surtout en vue des fêtes», note l’adjointe à la PDG et aux relations avec les médias du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie, Clémence Beaulieu-Gendron.

Les 10 nouveaux cas sont répartis parmi trois MRC gaspésiennes, soit la Côte-de-Gaspé, qui en rapporte quatre, le Rocher-Percé, où on dénombre cinq nouvelles infections et la MRC de Bonaventure, où un cas s’ajoute.

Situation inquiétante à la prison de New Carlisle 

Si la situation de la Gaspésie semble s’enjoliver, on ne peut pas en dire de même pour le Centre de détention de New Carlisle. Huit cas s’ajoutent parmi les prisonniers. Le ministère de la Sécurité nté publique a suspendu les admissions de détenus, jeudi soir, jusqu’à ce que la situation soit sous contrôle. 

Selon les derniers chiffres fournis par le syndicat des agents correctionnels, 42 de 55 personnes incarcérées sont touchées par le virus, soit près de 75% de la population carcérale. Les autorités sont toujours en attente des résultats d’une campagne de dépistage menée jeudi. 

Neuf agents correctionnels ont contracté la maladie et plusieurs sont en isolement, mettant à mal les ressources humaines de la prison. «Avant l’éclosion, il y avait déjà six postes à combler, alors c’est certains que la situation peut rapidement devenir critique, mais on a une bonne collaboration à ce niveau-là», explique le président national du syndicat, Mathieu Lavoie

Considérée comme vétuste, la prison de New Carlisle avait été ciblée en début de pandémie comme étant plus à risque d’éclosion majeure. Le syndicat national des agents de la paix en milieu correctionnel a fait valoir à de nombreuses reprises dans les dernières années la nécessité de rénover l'établissement, construit au début des années 1960. «En ce moment, il y a des détenus en zone froide qui ont des tests positifs même s’il n’y a pas de déplacements. On se pose des questions sur la notion de ventilation qui est pratiquement inexistante à New Carlisle», conclut M. Lavoie, ajoutant que le centre de détention gaspésien est le plus inquiétant, par la réalité de son niveau d’infrastructures.