Diane Lebouthillier lors de son lancement de campagne.
Diane Lebouthillier lors de son lancement de campagne.

Diane Lebouthillier se défend d’avoir poussé pour la nomination d’un juge

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
La ministre libérale sortante Diane Lebouthillier se défend d’avoir poussé la nomination du juge Damien St-Onge à la Cour supérieure, alors que ce dernier était lié à l’un de ses contributeurs. Dans une déclaration, la ministre dit «n’avoir aucun lien particulier avec cette personne, que ce soit au plan professionnel ou autre».