Les deux skieurs qui l’ont échappé belle ont réussi à localiser les deux malheureux et à enlever la neige qui les ensevelissait. Le décès de l’une des personnes a été constaté à l’hôpital.
Les deux skieurs qui l’ont échappé belle ont réussi à localiser les deux malheureux et à enlever la neige qui les ensevelissait. Le décès de l’une des personnes a été constaté à l’hôpital.

Des skieurs surpris par une avalanche en Gaspésie: un mort et un rescapé

Quatre skieurs ont déclenché une importante avalanche, mercredi, dans la réserve faunique des Chic-Chocs, plus précisément dans le secteur des Mines Madeleine en Gaspésie. Pendant que deux d’entre eux ont réussi à s’esquiver, deux autres ont été ensevelis dans la neige. L’un d’eux est décédé pendant son transport vers l’hôpital, tandis que l’autre s’en est sorti avec des blessures mineures.

Les deux skieurs qui l’ont échappé belle ont réussi à localiser les deux malheureux et à enlever la neige qui les ensevelissait. Mais l’un d’eux était inconscient. Appelés à 11h20, mercredi, des policiers de la Sûreté du Québec (SQ) en motoneige et d’autres formés en avalanche des postes de Sainte-Anne-des-Monts et de New Richmond ont procédé au sauvetage. Ils étaient assistés des pompiers munis d’un traîneau d’évacuation et d’employés de la SÉPAQ. «C’est un endroit qui est difficile d’accès, souligne l’agent d’information de la SQ, Claude Doiron. Ça a été long pour localiser l’endroit exact où ça s’est produit.»

En fin d’après-midi, les deux victimes ont été évacuées par traîneau d’évacuation et amenées jusqu’à la route 299, où les attendaient les ambulanciers. «Malheureusement, il y a une des deux personnes qui est demeurée inconsciente jusqu’à son transport à l’hôpital de Sainte-Anne-des-Monts, où son décès a été constaté par le médecin, raconte le sergent Doiron. Pour l’autre personne qui a été emportée par l’avalanche, on parle de blessures légères.» Les quatre skieurs proviennent de l’extérieur de la Gaspésie. La victime est un homme, dont l’identité sera dévoilée plus tard.

Même si la taille exacte de l’avalanche n’est pas encore connue, Avalanche Québec estime que si elle était assez grosse pour ensevelir une personne, elle était de taille 2 à 2,5. «L’échelle va de 1 à 5», indique Laurie Dumas. 

La préventionniste en avalanche souligne qu’il y avait eu une bordée de neige et que des vents extrêmes soufflaient sur le secteur. «Ce sont des ingrédients qui font monter l’indice, mentionne Mme Dumas. On avait un indice considérable dans l’alpin et à la limite forestière. Quand on a un indice considérable, les conditions avalancheuses sont dangereuses. Aux Mines Madeleine, il y a beaucoup de terrains complexes et exigeants. Si on a un couloir avec peu d’options, ça va être difficile de s’échapper de l’avalanche. Dépendamment aussi de l’angle de pente, ça peut être plus à risque de déclencher des avalanches.»