Dans son livre relatant sa traversée de l'Atlantique en solitaire, Mylène Paquette raconte à quel point Hermel Lavoie a représenté la pierre angulaire de la réussite de son projet.

Décès de Hermel Lavoie, le mentor de la rameuse océanique Mylène Paquette

La rameuse océanique Mylène Paquette est en deuil. Celui qu'elle décrit comme son meilleur ami, Hermel Lavoie, a baissé pavillon face au cancer du pancréas qui le rongeait depuis plus d'un an. Le Rimouskois a rendu l'âme lundi après-midi, à la veille de ses 79 ans.
L'embarcation de Mylène Paquette portait son nom: le Hermel. L'expert du domaine maritime avait participé à la conception du bateau et, par téléphone satellite, il avait assisté quotidiennement l'athlète dans sa navigation pendant tout son périple.
«L'homme aux yeux pleins d'étoiles s'est éteint, a réagi l'aventurière sur sa page Facebook. Cependant, sa lumière brillera à jamais pour moi. Merci, mon meilleur ami, pour avoir parsemé ma route de bonheur et de joie. Je vous dois tant. Je vous aime. Votre rameuse, Mylène.»
5000 kilomètres
Première personne du continent américain à réaliser une traversée de l'Atlantique Nord à la rame en solitaire, Mylène Paquette a réussi son exploit de 5 000 kilomètres en 129 jours en 2013, d'Halifax à Lorient, en France.
Les funérailles de M. Lavoie seront célébrées vendredi à 14h à l'église Saint-Pie-X de Rimouski.