Le troisième décès dans la région est encore un résident du Manoir du havre de Maria.
Le troisième décès dans la région est encore un résident du Manoir du havre de Maria.

COVID-19: un décès et neuf nouveaux cas en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
CARLETON – La Direction de la santé publique de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine rapporte un troisième décès dans la région, et cette personne était aussi un résident du Manoir du havre de Maria, lieu de la seule éclosion majeure de COVID-19 depuis le début de la pandémie.

«Ça illustre bien comment cette maladie vient chercher nos personnes chères et âgées», indique le docteur Iv Bonnier-Viger, directeur de la santé publique en Gaspésie et aux Îles, en faisant un lien avec le fait que 89 % des décès de COVID-19 au Québec touchent des gens de 70 ans et plus.

Le nombre de cas dans la péninsule et l’archipel est passé de 66 à 75 de mardi à mercredi. De plus, après deux semaines de requêtes incessantes, dont une pétition, le docteur Bonnier-Viger a cédé en partie sur le dévoilement du nombre de cas pour chacune des six MRC comprises dans son territoire d’intervention.

Méchancetés

Il refusait de donner ces détails en raison de l’importance de protéger la confidentialité des malades, de la petite taille des communautés, de la facilité d’identifier les citoyens ayant reçu un test positif et des méchancetés proférées sur les médias sociaux, méchancetés qui «ne sont pas favorables à une bonne santé et (qui) menacent la guérison».

Le médecin a exclu du compte les 43 cas attribuables à l’éclosion du Manoir du havre, une résidence privée pour personnes âgées, à Maria, dans Avignon. Sa ventilation ne porte donc que sur les 32 autres cas. La MRC d’Avignon compte huit cas, comparativement à sept aux Îles-de-la-Madeleine et sept pour la MRC du Rocher-Percé. Il ne fournit pas les données pour la Haute-Gaspésie, la Côte-de-Gaspé et la MRC de Bonaventure parce que le nombre est inférieur à cinq.

La prochaine mise à jour n’aura lieu qu’au moment où chacune d’entre elles aura atteint cinq cas, assure le docteur Bonnier-Viger.

Par ailleurs, il précise que la plupart des cas publiquement associés au complexe de transformation de crabe E. Gagnon et Fils de Sainte-Thérèse-de-Gaspé «ne sont pas reliés à des cas (de transmission) dans l’usine».

Trois travailleurs d’usine et un aide-pêcheur travaillant pour cette compagnie ont reçu un test positif depuis samedi. L’usine devrait être fermée jusqu’au 17 avril environ, «un délai raisonnable» pour éviter une contagion additionnelle, dit-il.