Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’embellie que connaît le Québec quant au nombre d’infections de COVID-19 n’échappe pas à l’Est-du-Québec.
L’embellie que connaît le Québec quant au nombre d’infections de COVID-19 n’échappe pas à l’Est-du-Québec.

COVID-19: l’embellie se poursuit dans l’Est-du-Québec

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
Steeve Paradis
Steeve Paradis
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
L’embellie que connaît le Québec quant au nombre d’infections de COVID-19 n’échappe pas à l’Est-du-Québec. Si un 50e décès s’est cependant ajouté au bilan du Bas-Saint-Laurent mardi, le nombre de cas positifs est généralement en déclin. Du côté de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, qui sont revenues en zone verte, le nombre de cas se compte sur les deux mains. Sur la Côte-Nord, aucun cas n’a été recensé au cours de la semaine.

Le nombre d’hospitalisations au Bas-Saint-Laurent est passé de onze à cinq en une semaine, dont trois patients qui sont toujours aux soins intensifs. Une éclosion est en cours à la Résidence Bonséjour de Saint-Jean-de-Dieu, près de Trois-Pistoles, où cinq résidents et un travailleur ont été déclarés positifs au SRAS-CoV-2. À la Résidence Havre La Fontaine de Rivière-du-Loup, la situation est stable avec sept usagers et un employé qui ont été contaminés. Au Manoir Héritage de Trois-Pistoles, où 38 résidents et 12 travailleurs ont contracté le virus et où au moins trois personnes âgées en sont décédées, l’éclosion est terminée depuis vendredi.

Dans les sept derniers jours, 21 nouveaux cas ont été enregistrés au Bas-Saint-Laurent, soit 3 de moins que la semaine précédente. De ce nombre, 19 de ces nouvelles infections proviennent des MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup et des Basques. Si ce bilan semble encourageant, la direction régionale de la santé publique a néanmoins fait part de ses préoccupations après une remontée de onze cas vendredi. «Ça démontre bien que le virus de la COVID-19 circule encore dans la région», a rappelé le directeur régional de la santé publique, Sylvain Leduc.

Mardi, le nombre de Bas-Laurentiens qui ont attrapé le virus depuis mars 2020 s’élevait à 3 931, dont 3 832 sont rétablis. La région dénombre 49 cas actifs, ce qui constitue une diminution puisque ce nombre était de 74 sept jours plus tôt. Dans la même période, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a réalisé une moyenne de 607 tests de dépistage par jour.

La situation s’améliore encore en Gaspésie et aux Îles

En Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, la situation s’améliore constamment depuis la mi-mai. La région a regagné, lundi, son code vert de préalerte et seulement sept nouveaux cas de coronavirus ont été détectés au cours des sept derniers jours sur le territoire, comparativement à 26 pour la semaine précédente.

Il n’y avait que 12 cas actifs dans toute la région, selon le rapport émis mardi par la direction de la santé publique. La baisse est constante depuis la mi-mai, alors qu’il y a eu une pointe de 67 cas actifs provenant en grande partie d’éclosions dans l’ouest de la MRC d’Avignon et en Haute-Gaspésie.

C’est d’ailleurs en Haute-Gaspésie que subsiste une préoccupation puisque trois classes de l’école secondaire Gabriel-Le Courtois de Sainte-Anne-des-Monts sont présentement fermées en raison d’une éclosion transmise par le biais du transport scolaire.

Le 7 juin, seule la Haute-Gaspésie et la MRC d’Avignon rapportaient encore des cas actifs, moins de cinq dans Avignon et un nombre indéterminé, mais supérieur à cinq, en Haute-Gaspésie. La direction de la santé publique rapportait quelques dizaines de personnes en isolement préventif dans cette MRC en raison du fort degré de propagation du variant anglais.

Selon les données publiées lundi, toujours par la direction de la santé publique, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine ont maintenant atteint la cible de 75% de personnes ayant reçu le premier vaccin, précisément 75,3%. La proportion est plus élevée dans l’archipel, avec 80,6%, comparativement à 73,6% dans la péninsule.

Régionalement, le taux de vaccination est 10,2% plus élevé que la moyenne québécoise. Quant à la proportion de personnes ayant reçu la seconde dose, elle se situait à 16,8%, selon les données disponibles lundi.

La Côte-Nord surfe sur la troisième vague

En vert depuis lundi, la Côte-Nord continue à surfer sur la troisième vague de COVID-19, plutôt que d’être engloutie par elle, comme ce fut le cas en avril. La région n’a connu aucune nouvelle infection au cours de la dernière semaine. Le total de cas rapportés demeure donc à 572.

La Côte-Nord ne compte plus que trois cas actifs d’infection au coronavirus et aucune hospitalisation. Le CISSS de la Côte-Nord n’enregistre qu’une seule éclosion en cours, qui affecte moins de cinq personnes dans un milieu de travail de la MRC de Sept-Rivières.

En matière de vaccination, les choses vont, là aussi, bon train. Plus de 81 000 doses ont été injectées jusqu’ici. Rappelons que la Côte-Nord compte un peu plus de 90 000 résidents.

____

Vous souhaitez rester à l'affût de l'actualité de nos régions de l'Est? Inscrirez-vous à l'infolettre L'Est aujourd'hui pour recevoir chaque mercredi des exclusivités et un récapitulatif de ce qui s'est passé au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et sur la Côte-Nord!