La région du Bas-Saint-Laurent a connu une augmentation de 10% des cas en 48 heures, avec quatre personnes nouvellement infectées. 
La région du Bas-Saint-Laurent a connu une augmentation de 10% des cas en 48 heures, avec quatre personnes nouvellement infectées. 

Bas-Saint-Laurent: quatre nouveaux cas en deux jours

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
MATANE — Alors que le Bas-Saint-Laurent a déjà cumulé un total de 16 jours sans nouveau cas de COVID-19, voilà qu'en deux jours, quatre personnes infectées se sont ajoutées aux statistiques régionales. En d'autres mots, il s'agit d'une augmentation de 10% des cas en 48 heures.

Ces quatre nouveaux cas ont été recensés dans les MRC Rimouski-Neigette et de Rivière-du-Loup, cette dernière étant le principal foyer d'éclosion au Bas-Saint-Laurent avec 23 des 40 cas. 

Cause de la recrudescence?

Le 1er mai, quinze travailleurs de la santé du Bas-Saint-Laurent sont partis prêter main-forte aux zones considérées comme étant chaudes par la Direction nationale de la santé publique. Parmi eux, quelques-uns sont revenus au cours des derniers jours. Les quatre nouveaux cas seraient-ils liés à des employés qui auraient été infectés? «C'est une information que je ne peux pas vous confirmer, fait savoir la conseillère des relations avec les médias du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Ariane Doucet-Michaud. C'est confidentiel.»

Selon elle, les nouveaux cas sont la preuve qu'il y a toujours de la transmission communautaire du virus, surtout dans certaines MRC de la région. «Il y a de ces cas-là qui sont dus à des déplacements à l'extérieur de la région, explique Mme Doucet-Michaud. Ce qu'on constate, c'est que le virus continue à circuler dans notre région, malgré qu'elle soit fermée. Puis, on se rappelle que la fermeture n'est pas totalement étanche, dans le sens où tout ce qui est de travailleurs essentiels, soit du réseau de la santé ou même d'usines de transformation d'aliments ou encore des médias, passent les régions et n'ont pas besoin de se mettre en quarantaine. Il y a aussi les gens qui ont des rendez-vous médicaux. La liste est quand même longue.»

Des 40 cas confirmés depuis le début de la crise, 33 personnes sont rétablies et trois autres sont hospitalisées à l'extérieur de la région. Le Bas-Saint-Laurent enregistre un décès, qui est survenu au début de la pandémie. Avec 20,3 cas par 100 000 habitants, le Bas-Saint-Laurent demeure la région comptant le plus petit taux de personnes infectées du coronavirus au Québec. Quoi qu'il en soit, la Direction régionale de la santé publique rappelle que le port du couvre-visage est recommandé dans les lieux publics lorsque la distanciation physique est impossible.