Depuis la mort de son fils, Martine Brault a lu plus de 800 rapports de coroner sur des cas de suicide. Elle espère que ses observations contribueront à prévenir le suicide au Québec.
Depuis la mort de son fils, Martine Brault a lu plus de 800 rapports de coroner sur des cas de suicide. Elle espère que ses observations contribueront à prévenir le suicide au Québec.

En croisade pour des autopsies psychologiques sur les suicides

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
Depuis que son fils s’est enlevé la vie, il y a deux ans, Martine Brault a lu plus de 800 rapports de coroner sur des cas de suicide.