Le candidat bloquiste Louis Gagnon

Bloc et conservateur au coude-à-coude dans Montmagny, selon Mainstreet

Les bénévoles de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup feraient bien de demander tout de suite congé pour le 22 octobre, car nombre d’entre eux risquent de se coucher tard le soir de l’élection. D’après un sondage Mainstreet, le Bloc et le Parti conservateur se trouvent à égalité, avec le Parti libéral qui les suit de près.

L’enquête statistique menée auprès de 586 personnes (marge d’erreur : ± 4 % 19 fois sur 20) accorde en effet 29,3 % des intentions de vote au député sortant, le conservateur Bernard Généreux, contre 28,9 % pour le bloquiste Louis Gagnon. Le candidat libéral Aladin Legault d’Auteuil reste pour sa part «dans la course», avec 23,6 % d’appuis. Le Nouveau Parti démocratique (8 %), le Parti vert (6 %) et le Parti populaire (4 %) ferment la marche, loin derrière.

Des courses serrées

Les photos-finish sont presque une tradition dans cette circonscription. En 2015, M. Généreux l’avait emporté par à peine plus de 270 voix sur le Parti libéral. Et en 2011, ce même M. Généreux avait été défait (aux mains du NPD) par un grand total de… 9 votes!

«Et on a encore une course très serrée, mais cette fois-ci c’est entre le Parti conservateur et le Bloc québécois, acquiesce Luc Fortin, sondeur chez Mainstreet. Ce qu’il y a d’intéressant à noter, c’est que le conservateur fait essentiellement le même score qu’au scrutin de 2015. C’est la progression du Bloc, de 16 % en 2015 à 29 % maintenant, qui fait que c’est serré.»

Fait à souligner, poursuit M. Fortin, l’échantillonnage de ce sondage a été réalisé le 5 octobre dernier. Or les chiffres du «Baromètre électoral» (des sondages quotidiens menés par Mainstreet) montrent qu’à l’échelle québécoise, le Bloc a continué de progresser depuis. Il est donc possible, en principe, qu’il ait pris la tête dans Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup.

D’un autre côté, cependant, ce sondage suggère que le Bloc obtient ses appuis les plus forts chez les 18-34 ans, parmi lesquels il arrive premier à 35 %, loin devant le Parti conservateur (17 %). Or c’est une tranche d’âge qui est connue pour ne pas se déplacer aux urnes autant que les autres. Le PCC est plus fort dans les tranches d’âge médianes (35-49 ans et 50-64 ans), et c’est le Parti libéral qui arrive premier chez les 65 ans et plus, avec 36 % d’appuis contre 28 % pour le conservateur et 27 % pour le bloquiste. En général, ce sont les aînés qui ont le plus fort taux de participation aux élections.

AbonnezvousBarometre