Le projet-pilote serait accessible aux personnes en attente d’une chirurgie depuis plus de six mois et coûterait 1 million $.

Services gratuits en clinique privée: la CAQ veut étendre le projet-pilote à Québec

Un gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) étendra à Québec le projet-pilote recourant à une clinique privée de santé afin d'offrir gratuitement certains soins chirurgicaux aux patients de Québec et de six autres régions.

Les 13 candidats de la CAQ dans la région de la Capitale-Nationale et de Lévis en ont fait l’annonce, dimanche matin, place des Canotiers à Québec, en marge de leur caucus de campagne. 

Ce projet-pilote mis en place en 2016 par le gouvernement libéral permet à des patients d'être opérés gratuitement dans trois cliniques privées de la région de Montréal et des environs, la Clinique de chirurgie DIX30, le Centre de chirurgie Rockland MD et le Groupe Opmédic à Laval. 

«La CAQ s’engage à négocier et conclure une entente avec une clinique de chirurgie privée de Québec pour que les patients qui attendent depuis plus de six mois soient opérés dans des délais raisonnables», a promis le député sortant de Lévis, François Paradis. 

Dans les régions concernées, Québec, Bas-Saint-Laurent, Mauricie-Centre-du-Québec, Gaspésie, Côte-Nord, Saguenay Lac-Saint-Jean et Chaudières-Appalaches, en date du 23 juin, 1219 patients sont en attente d’une chirurgie mineure depuis plus de six mois selon la CAQ.


« Cet oubli est incompréhensible et inéquitable. Les soins de santé doivent être égaux partout »
François Paradis, candidat de la CAQ dans la circonscription de Lévis

Ce projet de la CAQ coûtera 1 million $ pour les 1219 patients en attente. L’argent sera pris dans l’enveloppe du programme d’accès aux chirurgies du ministère de la Santé. 

Selon la CAQ plus de 23 000 chirurgies ont été effectuées dans les trois cliniques privées de la région de Montréal depuis 2016.

QS augmenterait le nombre de médecins

Pour le candidat de QS dans la circonscription de Jean-Lesage, Sol Zanetti un partenariat avec une clinique privée ne réglera pas le problème d’attente pour une chirurgie mineure. QS propose d’augmenter le nombre de médecins en obligeant le Collège des médecins à ouvrir les quotas pour former plus de monde et en reconnaissant les diplômes des médecins étrangers.

«Il y a plein de médecins qui viennent de l’étranger, qui ont des formations extraordinaires, et qui se découragent parce que la reconnaissance des diplômes ne marche pas», a-t-il spécifié.

Plus d’heures au public propose le Parti québécois

Pour le Parti québécois, cette annonce de la CAQ suit la même stratégie du PLQ de se tourner vers le privé pour régler les problèmes du système public de santé. Celle-ci rappelle que le règlement prévoit pour les cliniques privées la totalité du remboursement des frais occasionnés ainsi qu’un profit de 10 %. Le PQ propose de prolonger les heures des blocs opératoires dans le service public et de donner plus d’heures aux chirurgiens. «C’est probablement moins coûteux que de mettre de l’argent du secteur public vers le privé», a affirmé Diane Lamarre, candidate dans la circonscription de Taillon et porte-parole du Parti québécois en matière de santé.

Le député libéral sortant dans Jean-Talon et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx n’a pas retourné les appels du Soleil.