Gabriel Nadeau-Dubois

QS présente ses affiches électorales artistiques

MONTRÉAL — Québec solidaire a choisi d'innover avec ses affiches électorales très variées et réalisées par des artistes d'ici, sans mot d'ordre, sans balises et, en plus, par une invitation au public de réaliser ses propres affiches destinées à son site Web.

Gabriel Nadeau-Dubois a rencontré la presse, vendredi au deuxième jour de la campagne électorale, à Montréal, pour y présenter ces premières affiches et les illustrateurs.

Les artistes, rémunérés comme il se doit, ont pu avoir libre cours à leur imagination pour illustrer "leur Québec solidaire" à partir du programme du parti, a expliqué le candidat de QS dans Gouin et député sortant. Pas de consigne, pas de mot d'ordre.

«On leur a donné carte blanche. On leur a dit: mettez en image, illustrez le projet de société qui est celui de Québec solidaire», a résumé le député sortant de Gouin.

Ainsi, les thèmes reliés à l'écologie sont fréquemment revenus,qu'il s'agisse des énergies fossiles ou du transport en commun, mais aussi ceux de la diversité culturelle et de l'éducation gratuite du CPE au doctorat. On y trouve aussi des portraits stylisés de Manon Massé et de M. Nadeau-Dubois dépeint en «incorruptible» comme un personnage de bande dessinée.

QS se disait «tanné» des batailles d'affiches traditionnelles et voulait ainsi "sortir du moule" en faisant d'abord appel à ces six illustrateurs, de Magog, Matane, Montréal-Nord et autres. Ce sont Sébastien Thibault, Audrey Fortin, Jimena Aragones, Jean-Guillaume Blais, D. Mathieu Cassendo et Clément de Gaujelac.

Les six ont réalisé une centaine d'affiches. Une trentaine seront envoyées dans les bureaux de circonscription de QS.

Mais le parti ne s'arrêtera pas là: il sollicitera ses militants talentueux pour qu'ils réalisent à leur tour d'autres oeuvres de leur cru, qui pourront se retrouver sur le site web.

Il y aura tout de même une sélection, non pas un jugement sur la qualité du travail de l'artiste, mais pour éviter que des thèmes qui ne cadreraient pas avec l'idéologie de Québec solidaire, comme un propos homophobe, s'y retrouvent, a précisé M. Nadeau-Dubois.