Le chef du Parti libéral Philippe Couillard

Programme de travailleurs étrangers temporaires: Couillard prêt à relever Ottawa

LONGUEUIL — Le chef libéral Philippe Couillard réclame de gérer le programme fédéral de travailleurs temporaires étrangers, si Ottawa est incapable de le moderniser.

Il déplore que les employeurs frappés par la pénurie de main-d'œuvre soient aux prises avec des tracasseries administratives imposées par le fédéral et datant d'une autre époque.

Dans une mêlée de presse à Longueuil, jeudi, M. Couillard est revenu sur l'exemple d'une boulangère de Québec qui, pour justifier auprès du fédéral le renouvellement du permis d'un travailleur temporaire étranger, doit réaliser par elle-même une étude d'impact pancanadienne et déposer 2000 $, sans connaître l'issue du processus.

Selon le chef libéral, le programme fédéral doit être amélioré considérablement, et si Ottawa ne s'estime pas capable de le faire, Québec s'offre pour prendre le relais.

Legault dénoncé

M. Couillard a par ailleurs dénoncé le plan de son adversaire caquiste François Legault de réduire le nombre d'immigrants accueillis chaque année au Québec, afin de le faire passer de plus de 50 000 à 40 000. La Coalition avenir Québec veut entre autres diminuer le nombre d'entrées pour la réunification familiale.

Selon le chef libéral, M. Legault agit «quasiment comme un extraterrestre» en ignorant la pénurie de main-d'oeuvre au Québec pour abaisser les seuils d'immigration, en plus de vouloir imposer un test de valeurs qui expose celui qui l'échoue à l'expulsion.

«Il (M. Legault) ferme la porte d'entrée, donc moins de travailleurs de l'extérieur, il ouvre la porte de l'expulsion, avec ses tests, et en même temps il est prêt à briser les familles. Quelle vision sociale