L'élection général provinciale aura lieu le 1er octobre.

Liste des candidats de la grande région de Québec à la prochaine élection provinciale

Les électeurs seront appelés à se prononcer lors de la prochaine élection générale québécoise, à l’automne. Voici une liste à jour des candidats des principaux partis à l’Assemblée nationale, qui brigueront un mandat dans les circonscriptions électorales de la grande région de Québec, le 1er octobre.

CHARLESBOURG

François Blais

PLQ : François Blais. Ancien doyen de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval, le Ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec sera candidat à sa propre succession.

PQ : Annie Morin. Analyste en informatique à la Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ), la candidate est impliquée dans son syndicat et auprès des instances du Parti québécois depuis plusieurs années.

CAQ : Jonatan Julien. Ex-vice-président du comité exécutif de l’équipe Labeaume, il s'était présenté une première fois dans Charlesbourg en 2003, sous la bannière de l'Action démocratique du Québec (ADQ).

QS : Elisabeth Germain. Nouvelle en politique, la candidate a travaillé pendant de nombreuses années dans des organismes communautaires.


***

CHARLEVOIX-CÔTE-DE-BEAUPRÉ

Le chef du Parti québécois Jean-François Lisée et Nathalie Leclerc

PLQ : Caroline Simard. Spécialiste en marketing, elle l’avait emportée par 822 votes sur la première ministre Pauline Marois, en 2014. Elle sera candidate à sa propre succession.

PQ : Nathalie Leclerc. Fille du poète Félix Leclerc et écrivaine, elle tentera de ravir la circonscription aux libéraux.

CAQ : Émilie Foster. Spécialiste en communication politique, la femme de 38 ans a été vice-présidente de la Coalition Avenir Québec en 2013 et 2014 et travaille actuellement au cabinet du chef François Legault. Il s’agit de sa deuxième élection, elle qui a terminé deuxième derrière le libéral André Drolet dans Jean-Lesage en 2014. 

QS : Jessica Crossan. Enseignante en sociologie, elle milite au sein du parti depuis une dizaine d’années et se présente pour la première fois comme candidate.

***

CHAUVEAU

Véronyque Tremblay en compagnie du Premier Ministre Philippe Couillard

PLQ : Véronyque Tremblay. Ancienne journaliste et animatrice radio, Mme Tremblay a remporté l’élection partielle de 2015 et est devenue ministre déléguée aux Transports en 2017. Celle qui a remplacé le député caquiste Gérard Deltell tentera de conserver la circonscription dans le giron libéral.    

PQ : Jonathan Fraser Gagnon. Éducateur spécialisé qui milite depuis plusieurs années pour le Parti Québécois et qui travaille à la fonction publique du Québec. Il possède un certificat universitaire en science de l’orientation. 

CAQ : Sylvain Lévesque. Pour l'analyste politique, il s'agit d'un retour. Il a déjà été député caquiste de Vanier-Les Rivières de 2012 à 2014, avant d’être défait par le libéral Patrick Huot. Il milite pour la CAQ depuis les débuts du parti, en 2011, mais il a été un militant et un candidat du Parti québécois au début des années 2000. 

QS : Francis Lajoie. Programmeur-analyste, le candidat a travaillé au privé et enseigné aux cégeps Garneau et Limoilou. Impliqué dans le milieu communautaire de Québec, M. Lajoie a entre autres contribué à la création des AmiEs de la Terre de Québec.

***

CHUTES-DE-LA-CHAUDIÈRE

PLQ : Ghislain Vaillancourt. Résident de Saint-Nicolas depuis 41 ans, il a fait carrière dans la fonction publique comme comptable. Il s’était présenté pour les libéraux dans cette circonscription en 2014.

PQ : Serge Bonin. Diplômé en art dramatique, ce père de 4 enfants est producteur de spectacles musicaux historiques à Lévis et directeur de projets à l’Université Laval. Le résident de Saint-Étienne-de-Lauzon est connu dans le milieu artistique de la région. Dans un billet de blogue, il dit aimer «l’idée d’un État qui protège son monde». 

CAQ : Marc Picard. Ancien agent de recherche en fiscalité au ministère du Revenu et conseiller municipal de Saint-Jean-Chrysostome, il est député de sa circonscription depuis 2003, d’abord sous la bannière adéquiste, puis comme indépendant, et finalement comme caquiste. Il sera candidat à sa propre succession.

QS : Olivier Bolduc. Le sténographe judiciaire qui vit à Charny se présente pour la deuxième fois dans cette circonscription. En 2014, il avait obtenu 4% des votes. 

***

JEAN-LESAGE

Sol Zanetti en compagnie de l'un des deux porte-paroles de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois

PLQ : Gertrude Bourdon. Pdg du CHU de Québec, Mme Bourdon est une infirmière qui a fait carrière à Québec. Elle responsable du méga chantier du nouvel hôpital de Québec, sur le site de l’Enfant-Jésus, dans la circonscription de Jean-Lesage. Pressentie pour devenir ministre de la Santé, Mme Bourdon a été courtisée par les trois principaux partis à l’Assemblée nationale. Elle a eu des discussions sérieuses avec la CAQ avant de faire volte-face et de se lancer avec les libéraux, au tout début de la campagne électorale. 

PQ : Claire Vignola. Artiste peintre et infographiste, Mme Vignola est une travailleuse autonome qui s’implique dans son milieu depuis de nombreuses années en donnant de son temps à plusieurs organismes. Elle est co-fondatrice et gestionnaire de la Coopérative artistique du Quartier Québec.

CAQ : Christiane Gamache. Ancienne enseignante, directrice d’école et responsable de plans d’action au ministère de l’Éducation, elle tentera de succéder au député libéral André Drolet, qui quitte la vie politique.

QS : Sol Zanetti. Professeur de philosophie au Campus Notre-Dame-de-Foy, l’ancien chef d’Option nationale a remporté l’investiture QS face à Sébastien Bouchard et représentera pour la première fois le parti dans cette circonscription jugée «prenable» par l’état-major du parti.

***

JEAN-TALON

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx

PLQ : Sébastien Proulx. Avocat de formation, M. Proulx a été député de l’Action démocratique du Québec avant de joindre le Parti liberal. Élu lors d’une partielle en 2015, il est devenu ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport en 2016 et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale en 2017. Il sera candidat à sa propre succession.

PQ : Sylvain Barrette. Enseignant spécialisé en musique, notamment à la commission scolaire des Premières-Seigneuries à Québec. Depuis quelques années, il se concentre davantage à sa carrière de musicien, mais conserve toujours du temps pour faire du bénévolat au Centre multi-ethnique de Québec. Il siège également sur le conseil d’administration de SAMS-Québec (Société pour les Arts en Milieux de Santé). 

CAQ : Joëlle Boutin. Entrepreneure numérique de 38 ans, elle était aussi stratège au sein du cabinet de relations publiques National. Cette jeune maman a cofondé Femmes Alpha, une communauté qui vise à promouvoir le leadership féminin, notamment dans l’industrie du numérique.

QS : Patrick Provost. Biochimiste, M. Provost est professeur à l’Université Laval et chercheur au CHU de Québec. Père de 4 enfants, il se présente comme un ardent défenseur des systèmes publics d’éducation et de santé.

***

LA PELTRIE

Le candidat caquiste Éric Caire

PLQ :  Stéphane Lacasse. Conseiller politique du ministre libéral Laurent Lessard, M. Lacasse devient candidat pour la première fois à 35 ans. Il a travaillé pendant de nombreuses années chez Forces avenir.

PQ : Doni Berberi. Interprète d’origine albanaise, M. Berberi administre actuellement un restaurant. Diplômé de l’Université de Tirana, il maîtrise six langues. 

CAQ : Éric Caire. L’ancien enseignant en informatique a été élu pour la première fois sous la bannière de l’Action démocratique du Québec, en 2007. Après l’élection de Gilles Taillon à la tête du parti en 2009, il démissionne et siège comme indépendant. En 2012, il a rejoint la Coalition Avenir Québec. Il sera candidat à sa propre succession.

QS : Stéphanie Grimard. Tutrice pour Cégep à distance, Mme Grimard a étudié en philosophie. Candidate pour Option nationale dans Portneuf aux élections générales de 2014 et dans Chauveau aux partielles de 2015, Mme Grimard se présente maintenant pour Québec solidaire dans La Peltrie, après avoir perdu la course à l’investiture du même parti dans Portneuf. 

***

LÉVIS

Les candidats caquistes Marc Picard (Chutes-de-la-Chaudière) et François Paradis (Lévis)

PLQ : Abdulkadir Abkey. Avocat qui travaille à Québec, mais réside à Lévis. Somalien d’origine, M. Abkey a fui la guerre et est devenu réfugié avant d’immigrer au Québec. M. Abkey veut faire de l’amélioration de la fluidité de la circulation sa priorité.

PQ : Pier-Gilles Morel. Ingénieur civil âgé de 27 ans, M. Morel est à ses premières armes en politique. Il a accepté de remplacer l’ambulancier et syndicaliste Jean-François Gagné, qui était le candidat pressenti par le PQ, mais qui s’est désisté à la mi-août.

CAQ : François Paradis. Ancien journaliste et animateur de radio et de télévision, il a été élu député de Lévis sous la bannière de la Coalition Avenir Québec, lors de l’élection partielle de 2014. Il sera candidat à sa propre succession.

QS : Georges Goma. Docteur en sociologie, il chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski. Nouveau en politique, M. Goma veut défendre le concept «d’immigration choisie et non subie», en plus de redonner la place aux jeunes à Lévis. 

***

LOUIS-HÉBERT

PLQ : Julie-Maude Perron. Avocate à l’Autorité des marches financiers, cette nouvelle maman de 32 ans est philanthrope et a été présentée par son chef Philippe Couillard comme un exemple du «renouveau» de son parti.

PQ : Normand Beauregard. Celui qui a fini troisième l’automne dernier à l’élection partielle, avec 16% des voix, tente sa chance de nouveau. M. Beauregard est un souverainiste de longue date et travaille comme conseiller stratégique au ministère des Forêts. 

CAQ : Geneviève Guilbault. L’étoile montante de la CAQ, qui œuvrait par le passé au Bureau du Coroner, avait ravi la circonscription de Louis-Hébert aux libéraux par plus de 7000 voix de majorité, l’automne dernier, succédant à l’ex-ministre Sam Hamad. Elle sera candidate à sa propre succession.

QS : Guillaume Boivin. Avocat auprès de clientèles vulnérables, il est un militant de longue date. Il portera les couleurs de Québec solidaire pour la 4e fois depuis 2012 dans Louis-Hébert.

La candidate caquiste Geneviève Guilbault

***

MONTMORENCY

PLQ : Marie-France Trudel. Ex-conseillère municipale pour Équipe Labeaume, Mme Trudel a été battue par Québec 21 aux élections de novembre 2017. Elle tentera de succéder au député libéral Raymond Bernier, qui tire sa révérence. Cette circonscription a toujours été chaudement disputée entre le PLQ et la CAQ, ou l’ADQ avant elle. 

PQ : Alexandre Huot. Ce jeune ambulancier se lance en politique afin de contrer «l’individualisme et la privatisation». Il complète à l’heure actuelle un baccalauréat en économie et en politique. 

CAQ : Jean-François Simard. Élu pour la première fois en 1998 dans Montmorency sous la bannière péquiste, M. Simard tentera de reconquérir la circonscription qu’il a perdue en 2003. Il a déjà siégé avec François Legault au cabinet du premier ministre péquiste Bernard Landry. Il était parmi les 12 premiers signataires du manifeste de la CAQ.

QS : Marie-Christine Lamontagne. La jeune femme de 24 ans se lance en politique avec l’objectif que le Québec fasse une réelle transition énergétique. Mme Lamontagne est contre le projet de 3e lien routier entre Québec et Lévis. 

***

PORTNEUF

PLQ: Philippe Gasse. Conseiller municipal à Saint-Raymond depuis novembre dernier, il en est à ses premières armes en politique provinciale. Il a été recruté par le député libéral sortant Michel Matte.

PQ : Christian Hébert. Maître-cidriculteur, il est propriétaire du Domaine Hébert de Deschambault. Cet ex-militaire a été impliqué dans des organismes de relève agricole et se lance pour la première fois en politique.

CAQ : Vincent Caron. Français d’origine, l’ancien président de l'Association libérale de Portneuf était passé à la CAQ au printemps 2017 après avoir ouvertement critiqué les positions «identitaires» du Premier Ministre Philippe Couillard, les jugeant trop molles.

QS : Odile Pelletier. Enseignante de théâtre retraitée, elle très engagée dans le milieu culturel. Celle qui a déjà été duchesse de Portneuf à la Revengeance des duchesses est nouvelle en politique. 

***

TASCHEREAU

Le candidat libéral Florent Tanlet

PLQ : Florent Tanlet. Lyonnais d’origine, l’attaché de presse de carrière, qui vit à Québec depuis une douzaine d’années, se présentera pour la deuxième fois dans Taschereau. Il avait été battu par la péquiste Agnès Maltais par seulement 451 voix, en 2014.

PQ : Diane Lavallée. Gestionnaire dans la haute fonction publique québécoise, Mme Lavallée tentera de conserver le siège de la députée sortante Agnès Maltais au Parti québécois. Bonne prise pour le parti, Mme Lavallée a été présidente de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec de 1987 à 1993, avant d’entreprendre une carrière de gestionnaire publique au profil social. 

CAQ : Svetlana Solomykina. Docteure en chimie et gestionnaire dans différentes entreprises privées. Née en Russie, la candidate habite Québec depuis 1992. Nouvelle en politique, elle a été membre du Parti libéral un court moment, avant d’embrasser les valeurs de la CAQ.

QS : Catherine Dorion. Artiste multidisciplinaire et diplômée en relations internationales, elle a été candidate dans Taschereau pour Option nationale en 2012 et en 2014. Ses chroniques, ses livres et ses spectacles critiquent les effets dévastateurs du néolibéralisme. Elle a remporté la course à l’investiture contre l’organisatrice communautaire Marie-Ève Duchesne. 

***

VANIER-LES RIVIÈRES

Le candidat caquiste Mario Asselin, à droite, en compagnie du chef François Legault

PLQ: Patrick Huot. Député libéral de 2008 à 2012, battu puis réélu en 2014, M. Huot est aussi un fervent adepte de sports. Avant d’atterrir sur la scène politique provinciale, il a été conseiller de la Ville de Québec entre 2005 et 2008. 

PQ: William Duquette. Étudiant de 19 ans en sciences humaines au Cégep Garneau.

CAQ: Mario Asselin. Candidat de la CAQ aux deux dernières élections, l’ancien directeur d'école, blogueur et consultant en virage numérique se présente pour la première fois dans la circonscription qu’il habite.

QS: Monique Voisine. Candidate pour Québec solidaire à toutes les élections dans Vanier depuis 2007, Mme Voisine est une militante de longue date, active dans le mouvement des femmes et le mouvement syndical depuis plus de 30 ans.

***