Dans Saint-Jean, en Montérégie, l’ex-animateur de Radio-Canada/RDI, Louis Lemieux, tout récemment entré en politique, est crédité de plus de 40 % d’appuis (en comptant les sondés décidés et enclins à voter pour lui).

Les caquistes Louis Lemieux et Pierre Fitzgibbon bien en selle

Deux candidats vedettes de la Coalition avenir Québec, Louis Lemieux, dans la circonscription de Saint-Jean, et Pierre Fitzgibbon, dans celle de Terrebonne, paraissent actuellement en mesure de succéder à deux députés du Parti québécois, soit Dave Turcotte et Mathieu Traversy — deux jeunes de la députation péquiste sortante.

C’est ce qu’indique la plus récente série de coups de sonde menée par Mainstreet.

Dans Saint-Jean, en Montérégie, l’ex-animateur de Radio-Canada/RDI, Louis Lemieux, tout récemment entré en politique, est crédité de plus de 40 % d’appuis (en comptant les sondés décidés et enclins à voter pour lui).

Le député sortant, Dave Turcotte, récolte pour l’instant 26,5 % des intentions de vote, selon la firme de sondage. La candidate libérale pointe à 23 %.

Dans la circonscription de Terrebonne, dans Lanaudière, c’est le caquiste Pierre Fitzgibbon qui mène la course avec plus de 40 % de soutien. M. Fitzgibbon, qui a notamment œuvré dans le domaine bancaire, est actuellement associé directeur de Partenaires Walter Capital.

L’actuel député de Terrebonne, Mathieu Traversy, bénéficie de 30 % des intentions de vote. 

Le Parti libéral du Québec et Québec solidaire figurent loin derrière dans cette circonscription.


Dans la circonscription de Terrebonne, dans Lanaudière, c’est le caquiste Pierre Fitzgibbon qui mène la course avec plus de 40 % de soutien.

Rimouski et Bourget (avec correction)

Dans la circonscription de Rimouski, le député sortant, le péquiste Harold Lebel, se fait chauffer par la représentante de la CAQ, Nancy Lévesque. M. Lebel obtient 31,7 % des intentions de vote, tandis que Mme Lévesque en recueille 31,5 %.

C’est une surprise dans ce coin du Québec, où le parti de François Legault n’a jamais fait de réelle percée. D’ici le 1er octobre, M. Lebel tentera d’aller chercher des appuis chez les 14 % de sondés décidés ou enclins à voter pour la solidaire Carol-Ann Kack.

Dans Bourget, dans la région de Montréal, ce n’est pas «une vraie lutte à trois qui se déroule» contrairement à une première version de ce texte rédigé samedi, mais plutôt à deux. Le député sortant, le péquiste Maka Kotto, est crédité de 30,3 % des intentions de vote, tandis que le caquiste Richard Campeau obtient 28.9%.

La solidaire Marlène Lessard ne recueille pas 30,5 % d’appuis, comme l’a indiqué dans un premier temps Mainstreet en raison d’une erreur de retranscription, mais plutôt 20,5%.

Cette série de sondages a été menée pour le Groupe Capitales Médias le 11 septembre, soit avant le premier débat des chefs — qui ne paraît cependant pas avoir fait bouger les aiguilles de façon significative au niveau national. Entre 530 et 670 personnes ont été interrogées dans chacune de ces quatre circonscriptions, ce qui établit la marge d’erreur à plus ou moins 4 %.

***

POUR VOUS ABONNER au Baromètre Élections 2018, c'est ici. Groupe Capitales Médias et Recherche Mainstreet vous y présentent tous les jours des sondages, des données exclusives, des analyses, et des tableaux pour suivre au quotidien l'évolution des intentions de vote en vue du scrutin du 1er octobre.