Est de Montréal

La CAQ investirait 2,6G$ pour revitaliser l'Est de l'île de Montréal

QUÉBEC — Si elle est élue le 1er octobre, la Coalition avenir Québec promet de revitaliser l'Est de l'île de Montréal.

Le parti affirme que la fin des activités de raffinage au début de la décennie a fait mal à l'économie de l'Est de la ville.

Il y a eu des «milliers d'emplois perdus» ainsi que des «pertes subies par les commerces du coin». L'Est de Montréal se retrouve aujourd'hui avec de «vastes espaces industriels abandonnés et fortement pollués».

La CAQ prétend que 70 pour cent des 846 hectares de terrains vacants sont contaminés. Les entreprises sont ainsi privées de terrains, sans parler des dangers que ces zones représentent pour la santé des citoyens qui habitent à proximité, selon le parti.

La CAQ propose de créer un fonds spécial de 200 millions $ réservé à la décontamination. Il sera géré par Investissement Québec, qui verra à travailler de concert avec les autorités municipales pour établir la liste complète des terrains à décontaminer, leur vocation future et les scénarios de développement favorisés.

Un gouvernement de la CAQ s'attaquera aussi à la congestion routière. Le projet de modernisation de la rue Notre-Dame sera relancé et complété.

Il s'engage également à mettre sur rails un projet de tramway pour relier la pointe de l'île au centre-ville, et le cégep Marie-Victorin à la station de métro Radisson.

Ces trois chantiers représentent un investissement de 2,6 milliards $ d'ici 2030.