«À la fois M. Labeaume et moi, on a l’intérêt public à cœur et je suis certain que cet objectif-là et la collaboration pour atteindre cet objectif ne sera pas mis en cause suite aux évènements qui se sont produits», affirme Jonatan Julien.

Jonatan Julien promet de bonnes relations avec Labeaume

Le candidat de la CAQ dans Charlesbourg, Jonatan Julien, entend entretenir de bonnes relations avec Régis Labeaume s’il est élu et qu’il devient ministre.

L’ancien vice-président de l’exécutif dans l’administration Labeaume veut mettre derrière lui son divorce avec le maire de Québec.

«J’ai travaillé avec M. Labeaume quatre ans et demi. On a réalisé de grandes choses. […] Il y a un évènement qui s’est passé il y a trois mois et demi. Il y a une chose qui est certaine. À la fois M. Labeaume et moi, on a l’intérêt public à cœur et je suis certain que cet objectif-là et la collaboration pour atteindre cet objectif ne sera pas mis en cause suite aux évènements qui se sont produits», a-t-il affirmé.

Rappelons que Jonatan Julien avait quitté avec fracas Équipe Labeaume après avoir été publiquement montré du doigt par le maire comme responsable du cafouillage sur les coûts de la future centrale de police.

M. Julien a accepté de remplacer la directrice générale du CHU de Québec, Gertrude Bourdon, qui a décidé de ne pas se présenter dans Charlesbourg pour la CAQ.

«La CAQ, c’est le parti de l’économie, le parti de la gestion responsable des deniers publics. C’est aussi le parti des familles et ça, c’est important pour moi. C’est un parti où je me sens chez moi», a-t-il plaidé.

Comptable de formation, Jonatan Julien a été en tant que conseiller municipal responsable des finances, des travaux publics et de grands projets comme l’amphithéâtre de 2013 à 2018. Il a travaillé chez le Vérificateur général et a été secrétaire général de la Société immobilière du Québec. Il a la réputation d’être un homme rigoureux et intègre.

«C’est un gestionnaire de haut calibre. C’est un homme de chiffres, de rigueur, mais aussi un homme de cœur, très impliqué dans sa communauté», a souligné le chef de la CAQ François Legault.

Le troisième lien à l’est

Le candidat de la CAQ s’engage à offrir une plus grande accessibilité aux services de santé.

«En coupant une partie du financement du Centre médical de Charlesbourg, les libéraux ont forcé la clinique à fermer son service de sans rendez-vous. En tant que député de Charlesbourg, le rétablissement des consultations sans rendez-vous sera l’une de mes priorités», a-t-il promis.

M. Julien compte aussi mener campagne sur la congestion routière et défendre la position de la CAQ pour un troisième lien à l’est.