Un sondage Mainstreet mené pour Groupe Capitales Médias le place en effet plus de 25 points derrière son adversaire caquiste, l’ex-conseiller municipal Jonatan Julien.
Un sondage Mainstreet mené pour Groupe Capitales Médias le place en effet plus de 25 points derrière son adversaire caquiste, l’ex-conseiller municipal Jonatan Julien.

Charlesbourg: François Blais loin derrière Jonatan Julien

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, est en sérieuse difficulté dans sa circonscription de Charlesbourg. Un sondage Mainstreet mené pour Groupe Capitales Médias le place en effet plus de 25 points derrière son adversaire caquiste, l’ex-conseiller municipal Jonatan Julien.

Le coup de sonde réalisé auprès de 521 répondants (marge d’erreur: ± 4,3 %, 19 fois sur 20) accorde en effet pas moins de 48 % des intentions de vote à M. Julien, contre seulement 21 % pour M. Blais, après répartition des indécis. Suivent, dans l’ordre, les candidats de Québec solidaire (13 %), du Parti québécois (11 %) et des «autres partis» (6 %).

Compte tenu de la force que la Coalition avenir Québec (CAQ) a démontrée à travers la province depuis le début de la campagne, son avance dans Charlesbourg n’est pas une grande surprise puisque la circonscription a toujours eu des atomes crochus avec ce parti. Denise Trudel s’y était fait élire pour la CAQ en 2012, et l’adéquiste Catherine Morissette y avait gagné en 2007.

Notons cependant que le sondage a été réalisé le 12 septembre. Depuis, Mainstreet a observé une forte baisse de la CAQ, en particulier au cours de la fin de semaine, alors que la formation de François Legault a cédé plus de trois points. Il est pour l’instant difficile de savoir si les difficultés caquistes — qu’elles soient dues au débat des chefs ou au fait que M. Legault s’est pris les pieds dans la question de l’immigration au cours des derniers jours — ont eu un effet notable dans Charlesbourg.

Transfuge en avance

Par ailleurs, notons que l’ancienne ministre libérale Marguerite Blais, qui a fait le saut vers la CAQ plus tôt cet été, jouit d’une forte avance dans la nouvelle circonscription de Prévost, dans les Laurentides au nord de Montréal. La firme Mainstreet lui donne 47 % d’appuis contre seulement 24 % pour son plus proche rival, le péquiste Paul St-Pierre-Plamondon. Rappelons que ce dernier s’était fait connaître en 2016 comme candidat à la direction du PQ et qu’il agit maintenant comme conseiller spécial de Jean-François Lisée.

Le sondage dans Prévost est basé sur un échantillon de 573 personnes (± 4 %). Il a été réalisé le 12 septembre lui aussi.

***

POUR VOUS ABONNER au Baromètre Élections 2018, c'est ici. Groupe Capitales Médias et Recherche Mainstreet vous y présentent tous les jours des sondages, des données exclusives, des analyses, et des tableaux pour suivre au quotidien l'évolution des intentions de vote en vue du scrutin du 1er octobre.