De passage au casse-croûte Ti-Oui dans Portneuf, François Legault ne s'est pas laissé tenter par les hamburgers et les poutines. Il a plus tard révélé que sa conjointe, Isabelle Brais, l'avait mis sur une «diète sèche».

Carnet de bord: visite dans les coulisses de la campagne électorale

Une campagne électorale n'est pas seulement faite d'annonces et de discours officiels: elle donne aussi lieu à une foule d'anecdotes et d'histoires cocasses ou insolites. Chaque semaine, La Presse canadienne consigne les meilleures dans son carnet de bord.
  • Jeudi 23 août

Parti libéral du Québec

Philippe Couillard a présenté ses excuses aux anglophones le jour du déclenchement de sa campagne après qu'une journaliste du réseau de télévision Global lui eut demandé pourquoi il n'avait pas prononcé un mot d'anglais durant son discours de début de campagne. «C'est une bonne question, a répondu le chef libéral dans la langue de Shakespeare. Vous savez, habituellement, je fais... Je ne dirais pas un "effort", parce que je le fais tout le temps. Alors, je m'excuse auprès de tous les Anglo-Québécois. J'aurais dû mettre un paragraphe en anglais.» Dans un contexte où la Coalition avenir Québec flirte avec le West Island et où la communauté anglophone semble faire preuve de désaffection, d'insatisfaction et de lassitude par rapport au Parti libéral, c'est révélateur...

Coalition avenir Québec

Lorsqu'un train a bruyamment interrompu le point de presse de François Legault jeudi, à Cap-Rouge, le chef caquiste a saisi l'occasion et s'est exclamé: «Le train du changement qui arrive!»

Toujours jeudi, de passage au casse-croûte Ti-Oui dans Portneuf, M. Legault ne s'est pas laissé tenter par les hamburgers et les poutines. Il a plus tard révélé que sa conjointe, Isabelle Brais, l'avait mis sur une «diète sèche», l'obligeant à boire de l'eau et à manger des crudités dans son autobus de campagne.

Parti québécois

Le Parti québécois a donné le coup d'envoi de sa campagne sur un quai de la gare de Mont-Saint-Hilaire. Comme il n'y avait pas d'adresse précise, le calendrier de la formation politique indiquait qu'il fallait se rendre «en face du salon funéraire Demers». Ce qui donnait l'impression d'aller à l'enterrement du Parti québécois plutôt qu'au lancement de sa campagne?

***

  • Vendredi 24 août

Parti québécois

La propriétaire du restaurant La Croisée des Chemins à Chambly a fait brasser une bière spéciale pour la campagne électorale du Parti québécois qu'elle a baptisée "La sérieusement bonne", clin d'oeil au slogan "Sérieusement" de la formation politique.

Michelle Blanc, la candidate du Parti québécois dans Mercier, a accueilli l'équipe de son chef, Jean-François Lisée, au bureau de sa campagne en compagnie de son chien, un Golden Doodle nommé «Charlotte la cocotte». Mme Blanc a déclaré aux journalistes et à des passants: «Elle, elle tète des caresses, et moi, je tète des votes».